La maison de la falaise


La maison de la falaise

Auteur : Audrey Perri
Éditeur : City édition
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 477 pages

Dévastée par une récente rupture, Alma quitte Londres pour passer l'été chez sa grand-mère. C'est là, dans la bibliothèque familiale, qu'elle découvre entre les pages d'un livre une ancienne lettre. Le courrier est adressé à l'arrière-grand-mère d'Alma, employée autrefois chez les Wilson, une famille habitant dans une grande maison battue par les embruns. Qui est cette femme noyée dont la lettre parle avec tant de douleur? Quel rôle a joué par sa propre famille dans ce drame? Alma se lancer sur les traces de Selina Wilson, une jeune femme qui a vécu dans les années 1910. Une femme éprise de liberté et refusant de se plier à un mariage arrangé. Dans les méandres d'une histoire familiale tourmentée, Julia va découvrir un secret bouleversant...

Mon avis

La maison de la falaise est le premier roman d'Audrey Perri paru en mai dernier aux éditions City. C'est un roman que j'attendais avec grande impatience car j'ai suivi le parcours d'écriture de l'autrice, que je connais depuis plusieurs années sous le pseudonyme de Celladoor, qui tient un blog culturel autour de la lecture et du cinéma.

Je remercie d'ailleurs Audrey Perri et la maison d'édition City pour m'avoir permis de découvrir ce roman. Il est toujours difficile de chroniquer le roman d'une blogueuse que l'on connaît mais je vais essayer au cours de cet avis d'avoir le plus d'impartialité.

La maison de la falaise débute avec la même trame narrative que les romans de Kate Morton ou de Sarah Vaughan. Deux époques, deux héroïnes radicalement différentes, et un secret enfoui au milieu de tout cela. L'alternance des chapitres nous permet de faire des bons au travers de deux époques: XXme siècle et XIXme siècle. Dans l'époque contemporaine, on y suivra Alma qui suite à une rupture amoureuse difficile viendra se reconstruire chez sa grand-mère dans un petit village proche de l'océan. Très vite, elle tombera sur une mystérieuse lettre évoquant la jeune femme qui s'est noyée près de la falaise. En 1901, on suit Selina, une jeune femme intelligente et têtue, qui ne veut pas rentre dans les conventions et les diktats de l'époque.

Une des forces principales de ce roman reste pour moi sa qualité d'écriture. Il est rare de tomber sur un premier roman, avec des tournures de phrases aussi riches. Tout est décrit à la perfection, sans pour autant tombé dans une lourdeur caractéristique que les jeunes auteurs ont vouloir d'en dire trop. On sens un gros travail dans l'écriture et c'est pour moi une véritable surprise connaissant Audrey Perri uniquement pour son travail de blogueuse, souvent concis et allant à l'essentiel. J'ai par contre relevé quelques coquilles d'orthographes au cours de ma lecture, et c'est dommage au vu de la qualité d'écriture de l'autrice.

Dans les romans à doubles récits narratifs, on a toujours une partie auquel on est plus attaché  que l'autre. Pour ma part, j'ai été plus absorbé par la partie se déroulant à notre époque que par celle des années 1900. J'ai particulièrement été touché par la souffrance d'Alma et de sa reconstruction qui se déroule petit à petit. La partie contemporaine se centre vraiment autour d'elle et du mystère de la noyée. Et cela donne un petit côté haletant à la lecture car on a envie d'en savoir plus.

L'époque de 1900 montre un nombre de personnages assez important car nous y suivons réellement deux familles: les Wilson et les Clark. Nombreux des personnages féminins de ces familles sont à un moment au centre du récit. On y connaît leurs pensées, leurs vécus et leurs expériences de vies. J'ai particulièrement apprécié la construction des personnages féminins et les relations sociales des deux familles. Audrey Perri a un vrai talent pour créer des personnages qui seront les plus réalistes possibles.

J'ai du avoir un temps d'adaptation pour réellement m'attacher à l'ensemble des personnages et à l'histoire. Mais à un moment donnée, je n'arrivais plus à lâcher le roman des mains. J'avais envie de savoir où l'auteur allait nous embarquer et je n'ai pas été déçu une minute. La chute m'a pour ma part surprise. J'avoue ne pas l'avoir anticipé. Après il faut noter que je lis très peu de romans de ce genre, même si je les apprécie.

La romance est bien évidemment présente, sans pour autant prendre une place centrale. J'ai particulièrement apprécié celle d'Alma, qui se fait de manière très naturel et très actuel (le rôle du portable et des échanges par sms m'a beaucoup plu)

En Bref,

La maison de la falaise est une lecture avec lequel j'ai passé un super moment. Les personnages sont attachants et bien construits L'histoire nous embarque et on a envie d'avoir le fin mot autour de ce mystère qui plane dès le début du livre. La maison de la falaise est un roman qu'il faut lire si vous aimez ce genre. Et je suivrais avec grand plaisir les prochains ouvrages d'Audrey Perri. 

Excellente lecture 

17/20

 

La maison de la falaise

6 commentaires sur “La maison de la falaise

  1. Oh merci pour cette critique 🙂
    Je suis contente de voir que tu as apprécié Alma. Les autres personnages. Le décor et puis l’histoire, évidemment. Tu me donnes envie de me remettre à mon second manuscrit que j’ai abandonné au début de l’été…
    Merci encore en tous cas <3

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :