Un amour au long cours


Un amour au long terme

Auteur : Jean-Sébastien Hongre
Éditeur : Anne Carrière
Genre : Contemporain
Nombre de pages : 195 pages

Existe-t'il une formule magique pour qu'un couple résiste au temps qui passe, à la pression du quotidien? Anais et Frank y croient, ils ont décidé de tenir bon contre vents et marées. Au fil des années, ils ont forgé des règles de vie qu'ils ont écrites et affichées sur leur frigidaire. Ainsi est née la "constitution du couple" qu'ils ont établie pour tenter de traverser ensemble les grandes étapes de toute vie conjugale: l'éducation des enfants, la pression au travail, l'érosion du désir et des sentiments, la tentation de l'infidélité... Leurs filles devenues grandes, Anaïs et Franck engagent un dialogue risqué. Ont-ils réussi leur pari? Dix articles d'une "constitution" suffisent-ils pour qu'une vie de couple perdure? L'amour peut-ils réellement décider?

Mon avis

L'amour est un mot qui nous entoure constamment et qui peut se décliner sous de multiples formes. L'amour fou, l'amour conjugal, l'amour parental, l'amour brisé, l'amour platonique, l'amour courtois, l'amour romantique, l'amour toxique... 

L'affection amoureuse peut nous faire rêver. Elle nous donne envie ou provoque parfois la pire des peines. Très largement utilisé en littérature via la romance, la littérature blanche ou encore les essais (Qui n'a jamais vu arriver l'éternel triangle amoureux d'un livre?),  on peut lire l'amour sous toutes ses formes. 

Dans un amour au long cours, nous suivons l'échange de Anaïs et Franck qui font un point sur ce qui a fait le ciment de leur couple: leur constitution qui a permis d'élever leurs  deux filles et de faire perdurer leur couple dans le temps. Chacun leur tour, ils donneront leur point de vue et reviendront sur le vécu de leur couple. 

Si vous devez me demander ce qui m'a marqué dans ce livre, je dirais d’emblée: la forme narrative du roman. 

Jean-Sébastien Hongre a choisi de donner voix à ses personnages au travers d'un début d'écriture. Chacun des chapitres sont des messages écrits et personnels (quasiment l'équivalent  d'une correspondance). Anaïs comme Franck vont dévoiler le fond de leur pensée profonde sur ce qu'a été les fondements de leur couple.

Si ce schéma narratif n'est pas quelque chose que j'ai pu lire dans mes lectures actuelles, je l'ai trouvé intéressant sur le plan psychologique. Anaïs et Franck reprenne des passages écrits par l'autre pour argumenter leur propos. Souvent, il n'y a aucune barrière, ni limite. On aurait presque pu croire lire une histoire vrai et non une fiction, tellement c'était criant de réalisme et de ressentiments.  C'était très intelligent d'utiliser ce procédé.

Même si j'ai validé la forme du roman, j'ai beaucoup moins apprécié le fond développé ainsi que le personnage masculin Franck.

Leur idée de constitution, avec des fondements pour souder leur couple m'a intrigué au premier abord. Mais en grattant la surface avec les personnages, on voit vite les désillusions de leur couple.

Finalement tout n'est que façade et cela m'a dérangé. Il y a de la rancœur, des non-dits et tout ça est balancé sur les pages de leur correspondance. J'ai trouvé les personnages très égocentriques,  écoutant seulement leurs propres envies ou leurs visions personnels sur la façon dont doit être faite les choses.

Un amour au long cours n'est pas ma vision du couple et du haut de mes vingt-six ans, je n'ai pas du tout accepté les morales données par les personnages.  Franck n'a paru être un bobo parisien et imbu de lui même. Je n'ai malheureusement pas été touché par les deux personnages et par leur histoire. 

La plume de Jean-Sebastien Hongre est cependant agréable. Et les chapitres de ce roman sont courts, ce qui donne un certain dynamisme à la lecture. Heureusement pour moi. 

 

En Bref

Un amour au long cours a été pour moi une lecture en demi-teinte.

Malgré un schéma narratif original, je n'ai pas été touchée par les personnages ou par l'histoire de leur couple. J'en suis la première déçue. Peut-être que ce roman avait un côté trop ancré dans la réalité pour mon côté rêveur. Je rêve de couples qui durent mais j'espère que le mien ne sera pas à l'image de Franck et Anaïs. 

10/20

Une lecture mitigée

 

Les avis des autres: Sophie Songe, Little Meggy

Un amour au long cours

One thought on “Un amour au long cours

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :