Lait et Miel de Rupi Kaur


Auteur : Rupi Kaur
Traducteur : Sabine Rolland
Éditeur : Editions Charleston
Genre : Poésie
Nombre de pages : 204 pages

Mon avis

 
Lait et Miel est un ouvrage paru en 2017 chez Charleston qui  a énormément fait parler de lui depuis sa sortie en librairie. Sur les conseils de ma copinaute Carnet Parisien, j'ai également voulu tenter l'expérience que l'on décrivait comme unique.
 
Lait et miel est un recueil de poèmes en prose s'articulant autour de quatre grandes thématiques: souffrir, aimer, rompre et guérir. Chacune de ses parties évoquent une multitude de sujets différents allant de la noirceur la plus profonde au sentiment le plus positif de l'âme humaine.
 
La substance de certains poèmes sont très dur à lire (abus sexuels, relations destructrices, ou encore résilience). L'autrice ne met aucunes barrières au plus sombre de l'essence humaine, mais nous montre aussi les sentiments les plus lumineux (reconstruction, acceptation de soi, l'art d'aimer ou de donner du plaisir...).
 
Tantôt féministe, tantôt érotique, tantôt orienté développement personnel, ce livre par ses multiples sujets permettra au lecteur de se retrouver à un moment donné dans un poème de l'autrice. Il possède une résonance forte car Rupi Kaur l'a écrit avant tout pour elle-même. 
Je pense que c'est la vrai force de Lait et Miel. Et c'est une des raisons qui a fait de ce livre un véritable phénomène littéraire.
 
Les poèmes sont souvent accompagnés de dessins fait à la main par Rupi Kaur. Ces petit coups de crayon donnent encore plus de profondeurs aux écrits de l'autrice et permet au lecteur de mieux appréhender le thème de chaque page.
 
Rupi Kaur  a le don de faire passer son lecteur par des sentiments radicalement opposés. La lecture de Lait et Miel est un véritable ascenseur émotionnel, qui m'a beaucoup touché.
 
Extrait du livre:
 
©Rupi Kaur
 
 Autant j'ai énormément apprécié le fond de l'ouvrage qui restera marquant à sa façon, autant j'ai eu un peu plus de mal avec la forme de ce livre. J'apprécie la poésie, même si la lecture de ce genre littéraire remonte à mes années lycée. Je n'avais cependant jamais eu l'occasion de lire de la prose. Et je dois dire que l'acclimatation à ce genre de poésie a été difficile. J'aime la musicalité de la versification. C'est une de choses que j'apprécie le plus dans la poésie.
 
Oui, sauf que la prose est une forme de poésie sans présence de vers. Donc forcement les premiers poèmes ont été déroutants. J'ai du relire une ou deux fois certains d'entre eux pour être sur d'avoir capté le fond du message de Rupi Kaur. Et ce fut d'autant plus déconcertant que la première partie des textes sont sur la thématique "souffrir" avec des sujets loin d'être facile à la lecture (abus sexuels, déception, abandon...). Heureusement que les poèmes étaient accompagnés de dessins qui donnaient d'étendue et permettait de s'acclimater au message.  
 

En Bref,

Lait et Miel est unique en son genre. Ce recueil de poésie en prose a la capacité de toucher intensément son lecteur. A mes yeux, il parlera à chaque femme à un moment donné de sa vie. Au travers de ses multiples sujets, il enfonce les murs dressés et fera vibrer d'émotions son lecteur. A condition, bien sur, que vous adhériez totalement à la forme en prose proposée par Rupi Kaur. 
 
Pour ma part, je ressors malgré mes premières difficultés satisfaite de cette lecture et je vous recommande de découvrir la plume atypique de cette autrice
 
15/20
Une bonne lecture
Lait et Miel de Rupi Kaur

6 commentaires sur “Lait et Miel de Rupi Kaur

  1. Lors de notre dernière rencontre CLF, on a discuté de l’importance des dessins. Certaines les trouvaient complémentaires des textes, d’autres inutiles au contraire, c’était assez varié !!
    Je suis d’accord avec toi, je pense vraiment qu’il est universel et peut parler à tout le monde. Je suis heureuse que cette lecture t’ait plu en tout cas <3

  2. Pour le coup, étant assez peu fan de poésie tout le bruit qu’il fait autour de ce livre me fait peur. Même temps j’ai vraiment très envie de me faire un avis par moi-même, donc je pense que je l’emprunterai la médiathèque très bientôt.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :