Imprudence de Gail Carriger


Auteur : Gail Carriger
Traducteur: Sylvie Denis
Éditeur : Le livre de poche
Genre : Fantastique/ Steampunk
Série : Le protocole de la crème anglaise
Tome : 2
Nombre de pages : 565 pages

Rue et l'équipage du dirigeable La Coccinelle à la crème sont de retour d'Inde avec des révélations propres à secouer les fondements de la communauté scientifique britannique. La reine Victoria a de quoi être agacée: les vampires sont à fleur de peau, et quelque chose ne va pas du côté de la meute de loups-garous locale. Pour couronner le tout, la meilleure amie de Rue, Primrose, persiste à se fiancer à un militaire peu recommandable. Mais Rue a également des problèmes personnels. Son père vampire est en colère, son père loup-garou est fou, et sa tapageuse mère est tout à la fois. Mais, le pire, c'est que Rue commence à comprendre ce qui se passe vraiment: ils ont peur...

Mon avis

Imprudence est le second tome de la série Le protocole de la crème anglaise. Si vous ne le savez pas encore, j'ai une affection toute particulière avec les ouvrages de Gail Carriger puisqu'ils m'ont permis de découvrir le genre littéraire Steampunk, un genre que j'adore lire.

La série du Protocole de la crème anglaise se déroule temporairement après les événements de la série "Le protectorat de l'ombrelle" ( sa série précédente) et reprends certains de ces personnages. En outre,  l'histoire se déroule dans le même univers, et pourrait-être considérer comme une "suite" (le personnage principal en moins).

Et pourtant, Imprudence est un tome qui marque une cassure nette entre ces deux séries et il s'affirme très clairement comme un renouveau. Les différents événements au cours du roman nous le montrent. Certains m'ont simplement bouleversés. Ils touchent à des personnages que j'ai toujours connu et dont je ne pensais pas voir les évoluer de la sorte. L'intrigue prend vraiment une tournure inattendue, pourtant Gail carriger a réussi le coup de maître d'embarquer  le lecteur dedans encore une fois.

En plus, l'auteur continue petit à petit d'étoffer son univers et de nous faire découvrir de nouvelles créatures surnaturelles. Dirigeables et autres inventions loufoques sont bien évidemment de la partie pour calmer mon petit manque de steampunk. Pour moi, il constitue le petit plus de ce monde que j'apprécie retrouver. 

La trame de l'histoire ne laisse d'ailleurs aucun temps mort. Que ce soit en bouleversement de situation, en actions, ou au travers des interactions des personnages, le lecteur a toujours quelque chose à se mettre sous la dent. 

D'ailleurs parlons-en des personnages. J'ai été agréablement surprise de voir leur évolution et leur développement. Prudence était un personnage dont j'ai eu de mal à appréhender. Il est assez déroutant, par sa faculté surnaturelle, mais aussi car il n'est pas semblable à Alexia (l’héroïne du "Protectorat"). J'ai bien évidemment malgré moi, fait la comparaison.  Son petit côté adolescente "rebelle" et nonchalante m'a fait hausser un  sourcil à bien des moments. Imprudence nous familiarise vraiment avec ce personnage. Il nous dévoile les méandres de son cœur et ses doutes, sa difficulté de trouver sa place dans une société qui ne la veut pas. Mes craintes à l'égard de Prudence se sont simplement envolés. Et j'ai pu entièrement apprécié ce personnage atypique grâce à cela. 

L'équipage qui l'accompagne possède un ensemble de personnage tous plus attachants les uns que les autres. Certains restent encore à développer: par exemple, Primrose est le personnage qui possède le moins de matière à mes yeux (et j'ai eu du mal à l'apprécier). Mais que ce soit Spook et son côté casse-cou, Quesnel et son côté charmeur, Aggie et son côté râleur, tous ont un petit quelque chose qui les rend unique à leur façon. Ils sont d'ailleurs aux antipodes les uns des autres. 

J'ai beaucoup aimé la romance qui se développe entre Prudence et Quesnel. Ici pas question d'amour fou. Il se développe sur les doutes adolescents, et jongle d'un pied sur l'autre avant de pouvoir réellement s'apprivoiser et se comprendre. Cela rend la romance simple et de temps en temps c'est agréable. 

La plume de Gail Carriger est toujours remarquable.  J'apprécie son côté "so bristish" et son humour décalé. C'est un pur régal.

Je continue de penser que pour apprécier Prudence et Imprudence (Les deux tomes de la série Le protocole de la crème anglaise") il faut avoir découvert Le protectorat de l'ombrelle avant. Au moins pour pouvoir s'approprier l'univers, qui est simplement démentiel. 

En Bref, 

En conclusion, Gail Carriger nous propose, avec Imprudence, une nouvelle fois une aventure haute en couleur et originale, situé dans un univers fantastique/ stempunk complexe et décalé. (Oui, rien que ça!) C'est une véritable petite pépite qui m'aura fait passer du rire aux larmes. Je peux voir dire qu'il n'est d'ailleurs pas passer loin du coup de cœur. J'ai tout simplement adoré cette lecture de bout en bout. Cette auteure a encore de belles choses à nous raconter et est une incontournable pour tous les fans de steampunk et de d'humour anglais. Je recommande à 300% de lire un de ces livres et j'attends avec impatience son prochain livre. 

19/20

Un presque coup de cœur 

Lu en partenariat avec Le livre de poche Imaginaire
Imprudence de Gail Carriger

10 commentaires sur “Imprudence de Gail Carriger

  1. J’ai lu les deux premiers tomes du pensionnat de Melle Géraldine (je crois que c’est ça le nom de la série) et ça m’a plutôt bien emballée ! Il faut que je m’intéresse à ces deux autres séries maintenant !

    ~Pau

  2. J’ai découvert le steampunk avec la saga « Londres la ténébreuse ». Je ne pensais pas autant apprécier ce genre, moi qui suis réfractaire à la SF. Le protectorat de l’ombrelle me tente vraiment bien alors un jour, je m’y mettrais 😉

  3. Bon, je vais pas commencer cette série tout de suite car j’ai Le protectorat de l’ombrelle dans ma PAL et toujours pas lu ainsi que Le pensionnat de Mlle Géraldine dont je n’ai lu que le premier tome ^^

  4. Ah bah c’est super si les personnages évoluent dans ce tome. C’était un peu ce qui m’avait contrarié dans le premier opus et je suis contente de voir que ça progresse de ce côté ci. Bon il faut encore que je m’y attaque maintenant …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :