Week-end à Lire (du 16/06/17 au 18/06/17)


Je ne sais pas vous, mais moi en ce moment, j’ai du mal à lire ma lecture en cours. Peut-être parce que je ne l’apprécie pas trop ? Peut-être parce que j’ai moins le temps? Enfin bon, j’ai eu envie de me booster un peu pour finir les romans qui traîne trop dans ma PAL. Le challenge Week-end à Lire est donc arrivé à point nommé.

Qu’est ce que le week-end à Lire?

Sur le même principe que le week-end à 1000, le but est de passer son week-end à bouquiner. Le challenge commence du vendredi 19H au dimanche minuit. Un groupe facebook est accessible afin d’échanger un maximum sur notre avancée et nos lectures.

Et Bea, c’est quoi ton objectif?

Je reste sur un objectif de 1000 pages comme pour un week-end à 1000. Pour moi, c’est un objectif que j’ai rarement atteint et je ne désespère pas y d’y arriver un jour. Bon c’est mal parti puisque je travaille le samedi toute la journée. Mais j’ai envie de conserver cette objectif quand-même.

 Le prévisionnel lecture

Juste à temps de Philippe Curval (Le livre de poche)

Lecture n°1

Genre: Science-fiction

Parvenu à l’âge des choix et des bilans, cet âge où l’on ne peut plus mentir à la vie, le réalisateur Simon Cadique entrevoit un sujet qui pourrait devenir son œuvre. Un film vérité sur deux figures injustement oubliées de l’histoire, deux fils de la paysannerie picarde qui dans les années 1900 se transformèrent en arpenteurs des airs et en industriels de la modernité, deux frères, les frères Caudron, dont les avions qu’ils fabriquaient à mesure qu’ils les inventaient, et qui portaient leur nom, s’envolèrent à l’assaut du XXe siècle sur les plages de la baie de Somme.

Mais comment être certain d’apprécier sans la trahir l’atmosphère faite de neuf et d’ancien qui régnait en baie de Somme un siècle plus tôt ? À quoi pensaient les frères Caudron en bricolant leurs machines ? À quoi pensaient les badauds endimanchés qui regardaient s’élever du sable biplans, biplaces et autres aéroplanes ?

Simon sait combien le temps rend chaque époque irrémédiable à l’autre. Mais le temps a sa propre histoire et cette fois, il en a décidé autrement. Amitiés, richesses, souvenirs, amours : toutes les cartes sont en passe d’être rebattues. Car, dans un ressac digne des plus grandes marées, ce sont les époques elles-mêmes qui viennent se percuter à l’embouchure de la Somme.      

Nombre de pages à lire: 269 pages

Nous, Les déviants de C.J Skuse (La belle colère)

Lecture n°2

Genre: Contemporain/ Young-Adult

Quand Ella Newhall avait seize ans, elle appartenait à une bande qui s’était donné le nom des « Cinq sans peur ». Max, Corey, Fallon, Zane et elle passaient leurs vacances à faire du vélo, explorer l’île de la baie et frissonner en écoutant les histoires terrifiantes que leur racontait Jessica, la sœur aînée de Max. Ils ne le savaient pas, mais c’était la plus belle époque de leur vie.Et puis Jessica est morte, renversée par un bus qui roulait trop vite.

Quatre ans plus tard, Max est devenu un fils à papa fainéant et camé. Corey déprime dans son coin, prisonnier de ses pensées morbides. Fallon est enceinte de huit mois, à la suite d’une aventure d’un soir. Et Zane est devenu le voyou du coin. Ella, à présent plus connue sous le surnom « le Volcan », poursuit sous les encouragements de la presse locale le rêve d’une médaille olympique sur les pistes de course. Il est bien loin, le temps où ils étaient « sans peur ».

La seule chose qu’ils partagent encore est une envie dévorante de revanche.Inspirée par les histoires d’horreur que leur racontait Jessica, la bande se reforme, et ses membres décident de se ven-ger de tous ceux qu’ils estiment coupables d’avoir gâché leur adolescence. Ils vont découvrir que le vieux proverbe dit vrai : « Quand tu décides de te venger, creuse deux tombes, une pour ton ennemi et une pour toi. »

Nombre de pages à lire: 304 pages

Onibi, Carnets du Japon Invisible d’Atelier Sento (Edition Issekiniko)

Lecture n°3

Genre: Bande-Dessiné

Cachés au bord d’un sentier de campagne ou à l’ombre d’un temple, les esprits japonais, renards, tanuki et autres yokai guettent le voyageur égaré dans l’espoir de lui jouer des tours. Cécile et Olivier, fraîchement installés en bordure de la mer du Japon à Niigata, achètent un vieil appareil un peu spécial censé imprimer ces esprits sur la pellicule. Dans leur quête pour les prendre en photo, ils dressent le portrait d un Japon en équilibre entre deux mondes.

Malgré la modernisation du pays, les Japonais continuent souvent à prendre les histoires de fantômes très au sérieux. Les histoires de yokai et autres esprits restent présentes et ancrées dans le folklore populaire.

 

Nombre de pages à lire: 128 pages

Imprudence de Gail Carriger (Le livre de poche)

Lecture bonus

Genre: Steampunk

Rue et l’équipage du dirigeable La Coccinelle à la crème sont de retour d’Inde avec des révélations propres à secouer les fondements de la communauté scientifique britannique. La Reine Victoria a de quoi être agacée : les vampires sont à fleur de peau, et quelque chose ne va pas du côté de la meute de loups-garous locale. Pour couronner le tout, la meilleure amie de Rue, Primrose, persiste à se fiancer à un militaire peu recommandable.

Mais Rue a également des problèmes personnels. Son père vampire est en colère, son père loup-garou est fou, et sa tapageuse mère est tout à la fois. Mais, le pire, c’est que Rue commence à comprendre ce qui se passe vraiment… ils ont peur.

Nombre de pages: Au moins 171 pages.

Et vous, participez-vous à ce challenge?

Week-end à Lire (du 16/06/17 au 18/06/17)

10 commentaires sur “Week-end à Lire (du 16/06/17 au 18/06/17)

  1. J’ai hâte d’avoir ton avis au sujet de Nous, les déviants. Ce livre m’attire depuis quelque temps mais, sans trop savoir quoi, quelque chose me retient.
    Moi je bosse tous les week-end donc, impossible de relever le challenge, mais bonnes lectures à toi! 🙂

    1. J’ai commencé et pour le moment j’apprécie bien. 🙂 C’est complètement différent de l’écriture de l’auteur de Je suis une fille de l’hiver. Mais il y a un truc dans l’écriture et dans la structure du livre qui me tient vraiment captivé. Alors que finalement le fond n’est pas des plus intenses. J’ai hâte d’avancer mais je favorise Juste à temps que je traine depuis trop longtemps. ^^ Merci pour ton commentaire Flof’.

    1. Je sais, et cela me donne encore plus hâte de découvrir cette BD.
      Merci pour ton commentaire Mathilde. 🙂 A bientôt.

  2. Je n’ai jamais tenté ce genre de challenge… ça ne tombe jamais bien pour moi, c’est toujours les weekend où j’ai des trucs de prévu ! Je crois que pour le faire, il faudrait que je fixe une date moi même et que je change le challenge dans mon coin 😀

  3. C’est sympa ces challenge mais j’avoue avoir du mal à m’y tenir également, et puis travaillant également le samedi ça n’est pas facile.

Leave a Reply

%d bloggers like this: