Les rives de la terre lointaine


Les rives de la terre lointaine

de 

Sara Lark

  • Informations:

Auteur: Sarah Lark
Éditeur: l’Archipel
Traducteur: Jean-Marie Argelès
Genre: Historique
Titre en VO: Das Gold der Maori
Nombre de pages: 606 pages

  • Résumé: 

Amoureux… Mais séparés par un océan
Hiver 1846. La famine est terrible en Irlande, où la maladie de la pomme de terre fait des ravages. Kathleen et Michael sont jeunes. Ils s’aiment et rêvent de partir en Amérique pour y faire fortune. 
Mais ce projet s’effondre lorsque Micheal est arrêté pour avoir volé de l’orge et du seigle. Condamné au bagne, il est envoyé en Australie pour y purger sa peine. 
Un vendeur de bétail, Ian Coltrane, en profite pour demander Kathleen en mariage. Ses parents, pour éviter le déshonneur, acceptent sans hésiter. Bientôt, les jeunes époux embarquent pour les rives d’une terre lointaine, promesse d’espoir: la Nouvelle-Zélande. 
Mais Katleen n’a pas oublié Micheal.  Le destin saura-t-il les réunir? Ou se jouera-t-il encore de leurs passions? De coups du sort en désillusions, la vie n’a pas fini de les surprendre…
Résumé éditeur

  • Mon avis:

La rive de la terre lointaine est le nouveau roman historique de Sara Lark, une auteure allemande qui a connu un certain succès grâce à sa trilogie historique se déroulant en Nouvelle-Zélande. Sa précédente trilogie composé des livres « La pays du nuage blanc » , « Le chant des esprits », « Le cri de la terre » sont également publiés chez L’archipel.

Les rives de la terre lointaine est un roman qui m’a beaucoup plu pour de nombreux points, que je vous évoquerais plus bas. Et je suis ravie d’avoir enfin pu découvrir la plume de l’auteur, que l’on m’a tant recommandé.

Dans ce roman, nous y suivons Kathleen et Micheal âgé à peine de 17 ans et fou amoureux l’un de l’autre. Ils rêvent de se marier et de construire une ferme. Malheureusement dans une Irlande meurtri par la famine,  leurs rêves ne se réaliseront pas. Micheal sera envoyé en prison en Australie, tandis que Kathleen pour éviter le déshonneur se mariera et partira en direction de l’Irlande.

Dans cette histoire, Sarah Lark nous comptera l’incroyable épopée de trois personnages: Kathleen, Mickeal et Lizzie. D’horizons différents, en passant par de nombreux chassés-croisées, le lecteur suivra au cours de ces 600 pages, leurs plus grande désillusions comme leurs nombreuses victoires sur la vie. La rive de la terre lointaine est donc un récit de vie qui porte des personnages très vrais, qui n’ont malheureusement pas été gâté par la vie mais qui en feront un combat pour trouver le bonheur et la sérénité. Le tout est en plus accompagné d’un cadre historique fouillé et d’un décor des plus dépaysant (La Nouvelle-Zélande du 19ème siècle)  C’est un vrai plaisir pour le lecteur de s’immerger dans cette histoire, que pour ma part j’ai très vite apprécié.

Que ce soit les événements historiques marquants de l’Irlande et la Nouvelle-Zélande, les connaissances culturelles sur les peuples (immigrants ou indigènes), les religions ou les lieux, rien n’est laissé de côté dans ce roman. Le lecteur peut donc s’en faire une vision précise du cadre historique. Cela montre que Sarah Lark a réellement un talent fou pour nous plonger dans d’autres époques et d’autres lieux.


Mais plus qu’une histoire de vie et un cadre historique, l’auteur nous brosse le portrait de personnages et surtout des caractères féminins d’une grande force. Les sentiments et les réactions, qu’elles auront au cours de ce roman m’ont paru très vrai et m’ont fait de nombreuses fois échos. Véritable pionnières de l’époque, Kathleen et Lizzie montre une force de caractère peu courante et c’est ce qui m’a véritablement ancré dans cette lecture. Mickeal, bien que agréable est un personnage plus rêveur, qui laissera m’a laissé pantoise de temps à autre.

J’avouerais quand même que ce livre n’est pas un livre qui se dévore, et j’ai moi-même mis un moment pour le lire. (quasiment trois semaines). Le contexte historique est bien retranscrit et les descriptions sont nombreuses. le récit s’en trouve étoffé à de nombreux endroits. Ce n’est donc pas une lecture remplie d’actions mais une lecture qui mêlent avec brio histoires de vie et cultures. Pour moi, Les rives de la terre lointaine est comme un bon vin dont il faut s’imprégner petit à petit pour l’apprécier. 

En Bref, 

La rive de la terre lointaine est un roman riche qui compte l’histoire de destins manqués de trois personnages à la recherche du bonheur dans un pays indigène en devenir. Ce sont trois histoires de vies passionnantes que j’ai pris plaisir à suivre. Je vous la recommande chaudement si vous aimez le genre d’historique et être dépayser. Je découvrirais avec grand plaisir, l’autre série de l’auteur. 

15/20
Une très bonne lecture
Je remercie LP conseils pour cette lecture

Les rives de la terre lointaine

15 commentaires sur “Les rives de la terre lointaine

    1. @ Le puy des livres: Avec plaisir. 🙂

      Virginie Cayha: C'est de l'historique donc cela ne m'étonne pas que tu ne connais pas. ^^

      Merci pour vos commentaires Le puy des livres et Virginie. 🙂 A bientôt sur vos blogs. ^^

    1. @ Cellardoor: Je pense que tu peux apprécier cette lecture. 🙂

      @ Chess: Oui, j'ai un peu tarder mais c'était une très bonne lecture. 🙂

      Merci pour vos commentaires Cellardoor et Chess. 🙂 A bientôt!

    1. @ Totorosworld: Oui, je sais que tu avais adoré sa première série.

      @ Lélé Books: Salut, Je pense testeras première trilogie du coup pour ma part.

      Merci pour vos commentaires Totoroworld et Lélé Books. 🙂 A bientôt.

  1. Il me tente beaucoup celui là, j'aime ce genre de fresque historiques (un peu à la Outlander), mais avec ce synopsis, j'ai un peu peur d'avoir mon petit coeur brisée ^^ L'autre trilogie de l'auteure me tente énormément également, j'ai failli craquer sur les éditions france loisirs ce weekend, alors que normalement je privilégie la lecture VO (et pas d'excuses ici, je peux lire en allemand). Mais je trouve les couvertures super jolies aussi ^^ Bon, il ne reste plus qu'à voir sur quel livre et quelle édition je jetterai mon dévolu en premier;

  2. C'est vraiment une auteure que je voudrais lire, j'ai d'ailleurs dans ma PAL depuis leur sortie en grand format les 3 tomes du "pays des nuages" mais il faut juste que je trouve…. du temps 😀
    Belle journée à toi !

  3. Je n'ai pas lu ce livre mais j'ai dévoré la trilogie du pays du nuage blanc, j'aime beaucoup ce genre de lecture. Les détails sur la nouvelle Zélande donnent envie de visiter le pays, et les personnages sont attachants. Je pense que je lirai ce livre à un moment.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :