Quoi qu’il arrive


Quoi qu’il arrive 

de 

Laura Barnett

  • Informations: 

Auteur: Laura Barnett
Éditeur: Les escales
Traducteur: Stéphane Roques
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 460 pages

  • Résumé:

En 1958, Eva a dix-neuf ans, elle est étudiente à l’université de Cambridge et amoureuse de David, un acteur follement ambitieux. En chemin pour un cours, son vélo roule sur un clou. Un homme, Jim assiste à la scène. Que va-t-il se passer? Ce moment sera déterminant pour leur avenir commun. 

Un point de départ, trois versions possible à leur histoire: le roman suit les différents chemins que les vies de Jim et d’Eva pourraient prendre après cette première rencontre. 

Des vies faites de passion, de trahisons, d’ambition et sous-tendues par un lien si puissant qu’il se renforce au fil du temps. Car, quoi qu’il arrive, Eva et Jim vivront une magnifique histoire d’amour. 


Fine analyse de la complexité du sentiment amoureux, cette comédie romantique moderne et intelligente a été numéro un des ventes en Angleterre.

Quatrième de couverture éditeur

  • Mon avis: 

Quoi qu’il arrive est un roman contemporain écrit par Laura Barnett, et publié aux éditions Les escales, une maison d’édition spécialisée dans les romans contemporains et historiques. La quatrième de couverture promettait une comédie romantique originale et poignante, qui serait dans la même lignée que le roman « Un jour de David Nicholls ».

Cette lecture aura pu prendre trois chemins, mais finalement un seul s’est réellement réalisé pour moi:
– Version 1: Accompagnée de ma tasse de thé vert, j’aurais ouvert ce livre un dimanche soir à 18H et je n’aurais pas fermé l’oeil de la nuit avant de l’avoir fini.
– Version 2: Accompagnée de ma tasse de thé pomme-cannelle, j’aurais ouvert ce livre un dimanche soir. Puis il m’aurait accompagné pendant plusieurs semaines dans les transports en commun, pour en lire difficilement quelques pages par ci, par là.
– Version 3: Accompagnée de ma tasse de thé earl grey, j’aurais ouvert ce livre un dimanche. J’en aurais lu une dizaine de chapitres, pour l’abandonner sur ma table de chevet et le laisser prendre la poussière.

Comme dans mon exemple-ci dessus, ce livre nous fait vivre l’histoire d’amour d’Eva et Tim de trois manières différentes, à la différente que les trois se passent en simultané les unes des autres. Elles partent tous d’un point de départ commun, dont certaines petits subtilités changent: Eva, une étudiante de 19 ans, se rend en cours en bicyclette jusqu’au moment où elle évite un chien et tombe sur un clou, ou bien elle évite le chien et continue son chemin. De cet instant, leur vie va prendre trois tournures radicalement différentes.

Il est incontestable à mes yeux que ce roman est d’une grande originalité et cela passe par le choix narratif que l’auteur utiliseSi Laura Barnett avait raconté qu’une seule des trois histoires proposées, ce livre aurait été vu et revu. Mais avoir fait le pari de raconter trois histoires en parallèle est très clairement innovant. 

Cependant, l’originalité de ce roman est autant un point fort qu’un défaut, car il est extrêmement difficile de suivre la chronologie de ces trois histoires.  Un chapitre traite une version. On alterne donc la version 1,2 et 3 et je dois dire que plus l’histoire avançait, plus j’étais perdu. J’ai d’ailleurs fait de nombreux allées-retours avec les chapitres précédents pour essayer de raccrocher les wagons, jusqu’au moment où j’ai simplement laissé tomber. Cet aspect du livre a énormément ralenti ma lecture  et je vous avoue avoir  eu du mal à m’immerger dans ce roman. 

Mais outre le style narratif, Quoi qu’il arrive promettait au travers de son résumé une histoire d’amour forte, puissante qui touchera le lecteur au plus profond de son être, et ici encore j’ai été assez déroutée. Car plus qu’une comédie romantique, ce roman est une histoire de VIE! Elle montre la vie dans ces petits moments de bonheurs et d’amours bien sur, mais également dans de malheurs, de douleurs, de difficultés, d’erreurs. L’adultère, les rancœurs,  les ressentiments,  les mensonges, la tromperie sont des sujets  majoritaires dans cette lecture et prennent très vite une place essentielle. Je vous avoue que je ne m’attendais pas à voir apparaitre ces thématiques, et j’ai même plutôt tendance à les fuir dans la littérature contemporaine. Ajouté à ces thématiques, la maladie psychiatrique et chronique et vous vous retrouvez dans une lecture loin d’être joyeuse. Je me suis même demandée à certains moments comment les personnages pouvaient endurer autant de douleurs… C’est un roman qui dans l’ensemble traite de la vie de façon très cru, à l’état brute mais sensiblement juste. Cependant, ce n’est malheureusement pas le sujet que je voulais lire. 

Vous l’aurez compris ce n’est clairement pas le type de lecture auquel je m’attendais en ouvrant ce livre, et si j’avais su exactement de quoi il parlait, je ne l’aurais même pas ouvert. Pour autant, ce livre est loin d’être mauvais et il est même très bien écrit. Il transmet de manière très fidèle les sentiments humains abordées dans cette histoire. Je pense que je n’étais simplement pas le bon public pour ce livre. 

En Bref, 

Ne vous fiez pas à la couverture de Quoi qu’il arrive. Ce roman n’est pas une histoire d’amour légère plaisante à lire pour l’été, c’est une histoire de vie (avec les bons comme les mauvais côtés) à la narration originale. 
Quoi qu’il arrive est pour moi une lecture à double tranchant: soit vous adorez, soit vous détestez. Pour ma part, je fais partie de ceux qui n’ont pas aimé cette lecture et ceux malgré une jolie couverture et le concept du livre. 
Mais je vous laisse avec l’avis de deux copines qui ont été charmées par cette lecture: Livresse des mots et Le livre-vie. Et celui d’Elyza du blog Les lectures enchantées d’Elyza dont son avis se rapproche sensiblement du mien.

(Cliquez sur leur nom pour lire leur avis)

7/20

Mauvaise lecture
Merci à Babelio et aux éditions Les escales pour m’avoir permis de lire ce livre. 

Quoi qu’il arrive

6 commentaires sur “Quoi qu’il arrive

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :