Lapins sur la lune


Le rêve du papillon 

tome 1:

Lapins sur la lune

  • Informations: 

Scénariste: Marazano
Dessinatrice/ Colorisation: Luo Yin
Éditeur: Dargaud
Genre: Bande dessiné
Nombre de pages: 56 pages

  • Résumé: 

Tutu s’est réveillée dans un monde inconnu et absurde ou l’hiver est éternel. Un monde gouverné par un dictateur, où les lapins bizarres la suivent partout, et dont les habitants ne l’aiment pas beaucoup… La petite fille ne souhaite très vite qu’une seule chose: rentrer chez elle. 
Une fable magique et intemporelle en quatre albums, dans un monde de poésie, d’humours et de fantaisie. 
Résumé éditeur

  • Mon avis:
Lapins sur la lune est le premier tome d’une bande dessiné jeunesse, Le rêve du papillon publié chez Dargaud. Le scénario a été réalisé par Marazano, connu pour de nombreuses publications dans le milieu de la BD (Le monde de Milo, Alcyon, Le protocole Pélican…) On doit le graphisme et la colorisation à Luo Yin, une dessinatrice d’origine chinoise


J’ai découvert cet ouvrage l’année dernière lors du Salon du livre de Paris en me baladant sur les stands des éditeurs de bande-dessinée. Avec une amie, nous avions été interpellées par la sublime couverture du tome 4, qui était tout en couleurs pastels. Ni une, ni deux, j’ai pris le tome 1 pour découvrir de quoi cette série parlait, et après l’avoir feuilletée, j’ai tout de suite voulu en savoir plus sur cet univers. 

Dans ce premier tome, nous y suivons Tutu, une fillette aventurière, qui voulait se balader en montagne et profiter d’une belle journée de soleil. Malheureusement pour elle, le temps va très vite changer, et une tempête de neige va éclater. Tutu va donc s’égarer. Elle trouvera abri dans une étrange ville; une ville où il est puni d’être une petite fille… 


Ce premier tome nous propose un univers original et décalé. On y trouve des lapins policiers qui adorent chantés, des animaux qui parlent et peuplant la ville; des hamsters en cage qui fournissent l’électricité, et j’en passe… Marozano et Luo Yin nous propose un univers très riche, grandement influencé par les codes de la culture asiatique. A bien des moments, la lecture de cette BD m’a donné l’impression de me plonger dans un univers à la Miyazaki (grand réalisateur des films d’animations du studio Ghibli). Le gros point fort de cette BD reste à mes yeux cet univers sombre et loufoque, qui m’en aura mis vraiment pleins les mirettes.

Du côté des personnages, on y suit Tutu une jeune fille aventurière qui va se retrouver totalement perdue. C’est une enfant qu’on prend tout de suite en sympathie. Son déboire est loin d’être facile et m’a beaucoup touché. Pourtant, malgré les difficultés que rencontre Tutu, on sent qu’elle n’est pas le genre d’héroïne à baisser les bras, qu’elle ne se laisse pas abattre. Et j’aime ce type d’héroïne.

Ce premier tome est très introductif. Il nous dévoile l’univers et commence à laisser entrevoir le fil conducteur de l’intrigue. Un mystère se met en place autour du papillon, ce qui rejoint d’ailleurs le titre de la BD. 

Concernant le graphique, on remarque aussi une grande influence asiatique, ce qui parait logique au vue des origines de la dessinatrice. Les traits de dessins sont fins et continuent. Les personnages présentes de grands yeux marqués. Ces deux éléments sont pour moi, caractéristique de la BD asiatique (le mangas). La colorisation dans le premier tome travaille une palette de couleurs assez sombre, qui donne une notion de profondeur a cet univers. J’ai énormément apprécié le travail graphique et la colorisation de cet BD. 

En Bref, 

Lapins sur la lune est donc une très bonne entrée en matière pour cette série à quatre volumes. Elle nous propose un univers original qui se rapproche des œuvres de Miyazaki et nous pose les bases d’une intrigue très prometteuse, teintée de mystères. Le tout est évidemment accompagné d’un somptueux graphisme et d’une très jolie colorisation. J’ai hâte de lire la suite et de vous à moi, c’est une bande-dessinée que je vous recommande vivement si vous aimez la culture asiatique.

16/20
Une excellente lecture
Lapins sur la lune

6 commentaires sur “Lapins sur la lune

  1. Très jolie chronique ! J'ai le premier volume que j'avais lu et j'avais bien aimé même si c'est assez complexe et qu'on se sent un peu perdu quand même. Les dessins sont supers jolis, il faudrait que je me lance dans la suite ! Et c'est vrai que l'histoire un peu loufoque n'est pas sans rappeler les histoires de Miyazaki -^^-

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :