Phone Play


Phone Play 
de 

Morgane Bicail

  • Informations

Auteur: Morgane Bicail
Éditeur: Michel Lafon
Genre: Young Adult/ Contemporain
Format: Broché
Nombre de pages: 349 pages

  • Résumé

Un soir, Alyssa, seize ans, reçoit un texto d’un mystérieux lycéen qui lui propose un jeu étranger; « Devine qui je suis et je serai à toi ». 
L’occasion pour la jeune fille de mettre enfin du piquant dans sa vie qu’elle juge d’un ennui mortel… quitte à prendre des risques. 
Jusqu’où Alyssa ira-t-elle pour un garçon dont elle ne sait rien? 
Quatrième de couverture de l’éditeur

  • Mon avis: 

Plone Play est un roman contemporain jeunesse, écrit par la toute jeune auteure Morgane Bicail. D’abord mis en ligne sur Wattpad, site communautaire de lectures et d’écritures, son succès aura permis à ce livre d’être publier au édition Michel Lafon.

Très intrigué par le résumé de ce roman et curieuse devant le phénomène Wattpad, j’ai été très vite attirée par la sublime couverture violette de ce livre. La photo est d’ailleurs signée Lucille Delabarre, je suis complètement sur le charme. De plus, lorsque l’on prend le livre en main, la texture est douce et agréable. Michel Lafon a réalisé une couverture avec un pelliculage soft touch. Le rendu est bluffant.

Autant Phone Play est un livre qui me tentait bien, autant j’avoue ne pas avoir réussi à l’apprécier entièrement, à sa juste valeur. Globalement, ce livre a été une lecture agréable, mais j’ai relevé certains points qui m’auront empêcher de l’élever au rang d’excellente lecture.

Dans ce roman, nous suivons Alyssia, une élève de première tout ce qu’il y a de plus classique. Elle est plutôt bonne élève, et comme de nombreuses adolescentes, elle est en conflit avec ses parents. C’est une étudiante plutôt populaire et jolie. Pourtant Alyssia s’ennuie dans sa vie. Un jour, elle va recevoir le texto d’un inconnu qui lui propose un jeu: Devine qui je suis et je serais à toi.

Dès qu’on lit le texto que l’héroïne reçoit, on comprend d’emblée que ce livre ne sera pas à totalement à l’image de sa couverture girly et toute mignonne. L’auteur nous plonge dans un roman à l’histoire malsaine, dont va naître une relation assez nocive, à mes yeux. C’est finalement une lecture qui m’a mise assez mal à l’aise, et j’ai beaucoup aimé cet aspect-là du livre. Dès que le lecteur comprend que ce contact n’est pas totalement désintéressé, l’atmosphère de notre lecture change du tout au tout. On veut savoir ce que veut réellement cet inconnu à notre héroïne. La majorité de la narration se fait du point de vue d’Alyssia, mais certains chapitres sont du point de vue de Lui (de l’inconnu). Cela amplifie le sentiment que leur relation est basée sur un mensonge, qui va forcément exploser à un moment où un autre. Tout au long de ma lecture, j’ai eu l’impression de lire une bombe à retardement. C’est plaisant car cela met le lecteur sous pression.

Côté personnage, je dois dire que j’ai été assez déboussolé. Alyssia est une héroïne avec lequel de nombreuses adolescentes se reconnaîtront. Cela n’a malheureusement pas été mon cas. Même lorsque j’étais lycéenne, je n’ai jamais été une grosse fétarde, allant de fêtes en fêtes pour s’alcooliser et se retrouver carpette dans un pot de fleur. L’auteur insiste bien qu’Alyssia est une fêtarde, qui ne manque jamais une fête. Et le seul passage où l’on entraperçoit ces soirées, n’est pas des plus glorieux pour l’héroïne. De plus, Alyssia est une fumeuse, une grosse fumeuse. Je ne compte même plus le nombre de fois où l’héroïne a tiré sur sa clope, a ressenti le besoin d’allumer une cigarette, ou s’est trouvée apaiser après une taffe de cigarette. L’auteure décrit parfaitement bien l’addiction au tabac, que l’on retrouve chez de nombreux jeunes (Il est d’ailleurs fort probable que l’auteure soit fumeuse). Cependant, comme les soirées alcoolisées, le tabac n’est pas quelque chose qui m’attirait et cela ne m’attire toujours pas. Il m’a donc été très difficile de m’identifier à l’héroïne.
Le personnage masculin est quant à lui comme son premier message: mystérieux.  On a du mal à cerner ce personnage car on ne connait pas réellement ces intentions. Cela en fait un personnage énigmatique et difficile à appréhender. 
Les personnages secondaires sont sympathiques. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié Louis, l’ami d’enfance d’Alyssia. Sa relation avec Alyssia est très belle. C’est une relation très fraternelle, sans aucune ambiguïté. Ce qui est agréable à lire, quand on évolue dans un univers aussi malsain. Cela donne une bouffée d’air frais à notre lecture.

L’intrigue se déroule en grande majorité au lycée. Morgane Bicail étant française, je pensais avoir un vision de nos lycées français, loin d’être reluisant mais réalise. Et ce n’est pas ce que j’ai retrouvé dans ma lecture. L’auteure prend le parti de mélangé le lycée typique français avec le lycée américain. Ainsi on retrouve une héroïne de première qui passe son bac de français, mais nous avons également des équipes de sport du lycée, très populaire. De rencontres sportives sont organisées comme si c’était un grand événement au lycée. J’avoue avoir été un peu déroutée par ce mélange. 

Du côté de l’intrigue en elle-même, j’ai trouvé le déroulé sympathique. L’auteur laisse planer une ambiance qui met le lecteur mal à l’aise. Et j’ai beaucoup aimé. Par contre, il est vrai que j’ai vu venir une partie de la chute. Ce qui ne m’a pas permis d’être totalement surprise. Et c’est bien dommage.

Pour la plume de l’auteur, je l’ai trouvé vraiment fluide et agréable. Je trouve que l’auteure écrit vraiment très bien, et c’est d’autant plus stupéfiant quand on sait qu’elle n’est encore que lycéenne. 

En Bref, 

Morgane Bicail signe avec Phone Play un premier roman sympathique. Son atmosphère, son intrigue et sa plume charmeront bon nombre de lecteurs. Cependant, je n’ai réussi à m’attacher totalement à l’héroïne, et j’ai vu venir une partie de la chute finale de l’histoire. Phone play est donc pour moi, une lecture agréable, mais que je n’ai pas adoré pour autant. Cependant, je dois dire que pour un premier roman Phone Play et au vu de l’âge de l’écrivaine, Phone Play est une très bonne entrée en matière. 

12/20

Merci à Camille et au édition Michel Lafon pour cette découverte.
Lu en lecture commune avec: 
Yukarie (Chronique à venir)
Phone Play

16 commentaires sur “Phone Play

  1. Ah ce roman me faisait de l’œil et j'ai vraiment envie de le lire malgré ce que tu dis de l’héroine à laquelle je ne vais pas forcément m'identifier non plus. En tout cas ce roman à l'air très mystérieux ^^

    1. @ Misspendergast: C'est un roman qui est sympa mais ce n'est à mes yeux pas le roman de l'année. Tu peux peut-être plus aimer que moi.

      @ La tête dans les livres: Je ne pense pas que ce soit ton style de lectures.

      Merci pour vos commentaires Misspendergast et La tête dans les livres <3 Des bisous.

    1. @ Melliane: C'est très impressionnant pour son âge en effet. Mais je ne sais pas si cette lecture te plaira. Je te laisse te faire ton propre avis! ^^

      @ Léa Touch Book: Il n'a rien de meilleur pour savoir si on aime.

      Merci pour vos commentaires Melliane et Léa Touch Book. 🙂

  2. J'ai envie de tenter depuis que j'ai vu un reportage aux infos =)
    ps : je viens de recevoir le marque page ! Cela me fait énormément plaisir ! Moi aussi j'espère que l'on continueras longtemps nos petits échanges ! =) Merci encore <3

    1. @ Céline: N'hésite pas à me faire un retour de ton impression.

      @ Topobibliotheca: Cela m'étonne pas qu'on parle de cette auteure! C'est impressionnant ce qu'elle a fait pour son âge. Je suis contente que ce marque-page te fasse plaisir. ^^ A bientôt.

      Merci pour vos commentaires Céline et Topobibliotheca. 🙂 Des bisous et à très vite!

    1. @ Lup Appassionata: Je comprends, ce n'aurait pas été une de mes lectures prioritaires si je ne l'avais pas reçu en SP!
      Merci pour ton commentaire Lup Appassionata. A bientôt.

  3. Ce roman m'intriguais (surtout vu le buzz qu'il a suscité), ta chronique est vraiment intéressante, je pense que le personnage d'Alyssia ne me plaira pas non plus ^^" Cpdt, je pense que je le lirai peut être à l'occasion. Je suis curieuse ^^

  4. L'idée l'histoire l'univers mon beaucoup plu aussi mais j avoue ne pas avoir accrocher aux deux personnages principaux notamment alyssa qui pouvait vraiment m agacer entre sa cigarette l'alcool son côté décalé mais aussi sa médisance envers les autres. Ca reste quand même une bonne lecture pour moi avec un atmosphère pesant même si la légèreté des premiers sms mon vite manqué ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :