L’éveil


Le retour de l’oiseau-tonnerre
Tome 1: L’éveil

de 

Anne Robillard

  • Informations: 

Auteur: Anne Robillard
Éditeur: Michel Lafon 
Genre: Fantastique
Format: Broché
Nombre de pages: 329 pages

  • Résumé:

Logan McEwan mène une existence banale jusqu’au jour où il se retrouve subitement propulsé dans plusieurs de ses vies antérieures.
Il prend alors contact avec Rain, une puissante médium, qui l’aide à remonter le fil de son histoire jusqu’à sa toute première incarnation. De l’Egypte antique, la Mésopotamie, ou encore la Chine et la Scandinavie, Logan a traversé nombreuses épreuves dans un unique but… Mais lequel?
Le premier volet d’une mystérieuse quête qui pourrait bien être la nôtre…


Roman fantastique, initiatique et historique, Le Retour de l’Oiseau-Tonnerre nous invite à un incroyable voyage dans le passé, à travers de multiples renaissances.

Résumé éditeur

  • Mon avis: 

Le retour de l’oiseau-tonnerre est le premier tome de la séries fantastique de Anne Robillard publié chez Michel Lafon. Anne Robillard est une auteure canadienne qui a énormément de succès en France et Outre-Atlantique. Sa série de fantasy jeunesse Les chevaliers d’Émeraudes a énormément plu. Elle compte à son actif 45 livres. C’est donc dans la jeunesse une écrivaine qui a depuis longtemps sa place. J’étais donc très curieuse de lire un de ces livres.

L’éveil nous plonge dans un roman initiatique et fantastique qui nous transporte dans les différentes vies antérieures de Logan. Ce personnage revit ses précédentes vies afin d’en tirer des leçons pour pouvoir mener au mieux la quête dont il est destiné.

Ce premier tome est à mon goût un tome d’introduction. Il met en place l’univers global et présente les personnages au travers des différents chapitres. Dès les premiers pages, nous nous retrouvons dans un schéma narratif très scindé. Les chapitres sont courts, environ 10 pages maximums. Certains chapitres racontent la vie de Logan, homme d’âge mur tout ce qu’il y a de plus banale, qui se découvre la capacité de visualiser ses vies antérieures. Les autres chapitres nous font traverser les continents et le temps. Ils nous comptent les vies antérieures de Logan (que ce soit en Egypte, en Mésopotamie, en Scandinavie ou en Chine…)

Je trouvais l’idée de base des vies antérieures vraiment intéressante et originale. Je n’avais rien lu de commun à ce sujet là. De plus, j’aime le principe d’avoir des histoires dans une histoire lié par un fil conducteur. Cependant, pour être honnête, cette partie là m’a un peu déçu. De part la taille des chapitres, le dépaysement n’est pas vraiment totale. Finalement, on en apprend très peu sur les coutumes et sur le pays dans lequel Logan se transporte. On reste centré sur la vie du personnage et on vraiment pour but d’apporter une morale ou un message à notre héros.

J’avoue qu’en attaquant ma lecture je ne m’attendais pas à ce que les chapitres soient aussi concis. J’ai donc eu énormément de mal à m’attacher au personnageLe choix du personnage principal était percutant. On retrouve peu de série jeunesse où le héros est un homme d’âge mur. Dans ce type de littérature, on est plutôt face à un adolescent. J’ai trouvé cela ressourçant de suivre un adulte. Cependant, je n’ai pas réussi à  trouver un grand intérêt à la vie et aux problèmes de Logan. Encore une fois, j’ai trouvé que l’alternance rapide des chapitres ne nous en montre pas assez pour réellement que l’on puisse cerner ce personnage. J’ai cependant apprécié certains des personnages qu’il incarnait dans ses vies antérieures: ils ont souvent une carrure de meneurs ou de sages. Même si ici aussi c’est succinct, on a souvent la vie totale de ces personnages, ce qui les rends plus intéressant à suivre que la vie de notre héros. 
Côté personnage secondaire, on découvre la médium avec qui Logan commencera une amitié. Dans ce tome, elle reste très mystérieuse et elle est aussi difficile à cerner. Ses courtes apparitions, tout comme celles des autres personnages secondaires, restent trop courtes.

La plume de l’auteur est agréable à lire. C’est très fluide et l’alternance de chapitres dynamise notre lecture. Un enfant entre 12-13 ans pourrait facilement lire ce livre et apprécié cette lecture. 

En Bref, 

L’éveil présentait une intrigue originale mais qui ne m’a malheureusement pas entièrement captivé. Sans être mauvais, ce tome reste trop introductif à mon goût, pour réellement permettre au lecteur de capter l’univers qu’il propose. Cependant, je suis curieuse de voir si le second tome rattrape les petits défauts du premier et fait évoluer l’intrigue. Il sera décisif pour savoir si je poursuis la série ou non.
Le premier tome de l’oiseau-tonnerre reste cependant, une lecture sympathique et sans prise de tête. 

12/20
Une lecture qui ne m’a pas entièrement captivé
Je remercie la maison d’édition Miche Lafon et notamment Camille Groelly 

L’éveil

7 commentaires sur “L’éveil

  1. Je suis un poil frileuse sur ce roman… J'aimerais pourtant découvrir la plume d'Anne Robillard, mais certainement avec un autre titre d'abord ^^ Et puis je ne suis pas enthousiasmée par un tome introductif de plus alors que j'ai déjà une flopée de deuxièmes tomes à lire avec toutes mes sagas déjà en cours ! Mais merci pour ce bel avis intéressant et objectif 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :