La formule préférée du professeur


La formule préférée du professeur

de 

Yoko Ogawa

  • Informations:

Auteur: Yoko Ogawa
Traductrice: Rose-Marie Makino- Fayolle
Éditeur: Babel
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 245 pages

  • Résumé: 

Une aide-ménagère est embauchée chez un ancien mathématicien, un homme d’une soixantaine d’année dont la carrière a été brutalement interrompu par un accident de voiture, catastrophe qui a réduit l’autonomie de sa mémoire à quatre-vingts minutes. 
Chaque matin en arrivant chez lui, la jeune femme doit de nouveau se présenter- le professeur oublie son existence d’un jour à l’autre- mais c’est avec beaucoup de patience, de gentillesse et d’attention qu’elle gagne sa confiance, et à sa demande, présente son fils âgé de dix ans. Commence alors entre eux une magnifique relation . Le petit garçon et sa mère vont non seulement appréhender la magie des chiffres, comprendre le véritable enjeu des mathématiques et découvrir la formule préférée du professeur… 
Un subtil roman sur l’héritage et la filiation, une histoire à travers laquelle trois générations se retrouvent sous le signe d’une mémoire égarée, fugitive, à jamais offerte. 
Résumé de l’éditeur

  • Mon avis: 


La formule préférée du professeur est une lecture que j’ai fait dans le cadre de mon club de lecture parisien. La thématique de club était « littérature japonaise ». Cette lecture m’a tout simplement scotché sur place. Ce roman m’a conquis, bouleversé, touché de bien des manières.

Un peu comme dans le roman graphique Les ignorants de Etienne Davodeau, La formule préférée du professeur m’a déjà fait aimer quelques choses que je déteste. Elle m’a donné envie de renouer avec les mathématiques (avec lesquels je suis fâchée depuis le lycée). Et pourtant au travers des mots, cette lecture m’a donné envie de redécouvrir les chiffres, de poser une multiplication, de chercher des nombres premiers, de regarder l’importance qu’il prenne dans nos vies. 
Je vous rassure, je ne vais pas intégrer demain, une licence de mathématique, mais j’apprécie ce genre de livre qui vous font changer vos certitudes et vos idées reçues.

Mais en plus, ce livre est une histoire de vie, un récit touchant qui vous heurte par sa beauté. La rencontre entre cette petite aide-ménagère, son fils et le professeur de mathématique est juste magnifique. 
Ces 270 pages nous font suivre ces trois personnages qui vont s’apprivoiser, communiquer, échanger aux travers de deux grandes thématiques: les mathématiques et le base-ball. 

Les personnages de part leurs vécues sont très attachants. Chaque caractère est travaillé de manière subtile. 

« Je caressais les pages. Je sentais mes doigts effleurer les formules mathématiques que le professeur avait écrites. Elle se bousculait en une longue chaîne qui tombait à mes pieds. Je suivais cette chaîne maillon après maillon. Le paysage avait disparu, la lumière ne brillait plus et même les sons n’y parvenait pas, mais je n’avais pas peur. Parce que je savais bien que le professeur me conduisait à la vérité éternelle et inviolable. »

Extrait page 114
Ce roman n’est pas un livre pleins de rebondissements, il est même assez « contemplatif » et pourtant il réussi à nous transmettre de nombreux sentiments. Au cours de cette lecture, mon cœur s’est serré. J’ai même versé quelques larmes. Je me répété sans doute mais ce livre m’a vraiment touché.

Le style d’écriture de Yoko Ogawa est très poétique, et un peu mélancolique. On reconnait le style propre de la littérature japonaise. Certaines personnes pourraient trouver le style descriptif un peu lourd, mais ce n’a pas été mon cas. Grâce à l’écriture de Yoko Ogawa, on ressent le poids des mots, et le message qu’elle nous transmet. Son écriture m’a totalement envoûté. 

La fin est pour ma part parfaite! Je n’aurais pas pu trouvé mieux et j’ai refermé le livre avec un petit pincement au cœur, de devoir quitter ces personnages et cette histoire. 

En Bref, 

Après réflexion, la formule préférée du professeur est une lecture qui m’a beaucoup touché. Elle nous transmet beaucoup d’émotions et nous fait vivre une jolie histoire. Ce livre est une petite pépite qui faut découvrir.

18/20

Petit coup de cœur 
La formule préférée du professeur

22 commentaires sur “La formule préférée du professeur

  1. Bon, il va falloir qu'on mette les choses au point, je crois… Ce n'est pas bien, mais pas bien du tout de me tenter comme ça. Il est déjà de notoriété publique que je suis faible, mais après une chronique comme ça, comment veux-tu que je résiste? Et après, j'ai les Dieux aux fesses moi!

    J'adore la littérature asiatique… Alors forcément, je le note!

    1. @ Céline: J'avoue que ma première lecture asiatique m'avait laissé un peu perplexe ( Auprès de moi toujours de Kuzuo Ishiguro) mais j'ai bien en lire de temps en temps. La balade de l'impossible avait été une super lecture. 🙂 Mais très mélancolique. Vraiment La formule préférée du professeur est un très bon titre, je ne peux que te le recommander. 🙂

      @ Myarosa: Oui, c'est une très jolie lecture. Essaie de sortir ce livre de ta PAL pour découvrir la plume de l'auteur! Bonne soirée.

      Merci pour vos commentaires Céline et Myarosa 🙂

    2. @ Céline: Tu fais bien! Après la balade de l'impossible n'est pas très joyeuse. Mais c'est vraiment très joli comme lecture, tout en poésie et en réflexion. Et puis l'auteur est mondialement connu: 1Q89 a été un succès mondial.

      Merci pour ton commentaire Céline 🙂

    1. @ Le Chat du Cheshire: Franchement, il faut courir se l'acheter. (Je suis une vile tentatrice aussi, je sais!)

      @ La tête dans les livres: Franchement, c'est une très jolie lecture, après il faut adhérer au style d'écriture japonais. On aime ou on n'aime pas. 🙂 Moi, je t'avoue que cela dépend du sujet.

      Merci pour vos commentaires Le Chat du Cheshire et La tête dans les livres. 🙂 Pleins de bisous <3 A très vite!

  2. Je ne connais la littérature japonaise que par L'enfant d'Hiroshima, un livre épistolaire lu en classe donc je ne peux pas vraiment dire que je connais ce style. Une amie me recommande fortement 1Q84 de … je ne sais plus mais avec ta chronique pas de doute, si je me laisse tenté par le style japonais je commence par ce livre ! 😉
    Ps je commence moi aussi à en avoir marre à cause de toi ma wish-list ne fait que s'allonger 😉

    1. @ Melliane: Ce n'est pas trop ton genre de lectures. 🙂 Après tout, tu es une spécialiste de la littérature anglaise et américaine 😉 Mais c'est vraiment une jolie lecture, je te recommande!

      @ Honorine: Je ne connais pas L'enfant d'Hiroshima, généralement j'aime bien l'épistolaire donc ce peut être une bonne lecture mais je ne suis pas trop fan de la période seconde guerre mondiale. Pour 1Q89, pour ma part, tu es trop jeune. Il y a des scènes sexuelles très cru! Je te recommande plutôt ce livre si tu veux découvrir la littérature japonaise.
      Je suis pas coupable! Rien ne t'oblige à passer sur mon blog! 😛 Bisous miss 🙂

      Merci pour vos commentaires Melliane et Honorine 🙂 Des bisous <3

    2. Je n'aime pas vraiment non plus la période de la 2 G M mais j'étais obligée de le lire et ce fut une surprise car j'ai bien aimé. Pour 1Q84 non je ne le lirai pas du moins pas tout de suite. Mon père qui l'a lu trouve aussi que je suis trop jeune mais je me laisserai bien tenté par la formule préférée du professeur.
      T'as raison tu n'ai pas coupable mais je n'arrêterai de suivre ton blog pour rien au monde
      Bises

    1. @ Attrapes mots: Franchement n'hésite pas, c'est une très jolie lecture. 🙂

      @ La bibliothèque de Lilie: Franchement il faut le lire, c'est une très jolie lecture. 🙂

  3. Je ne pensais pas qu'on pouvait être touché positivement à ce point par les maths :p
    Je ne sais pas si je le lirai, mais j'ai déjà deux ou trois titres de littérature japonaises dans la PAL et deux ou trois titres dans la wish donc pour le moment, c'est déjà pas mal. On verra après ceux-là ^^

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :