La théorie de la tartine


La théorie de la tartine

de 

Titiou Lecoq

  • Informations: 

Auteur: Titiou Lecoq
Éditeur: Au diable vauvert
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 440 pages

  • Résumé: 

En 2006, lorsque Marianne découvre sur le net une sextape postée par son ex, elle ne trouve pour l’aider qu’un hacker immature et un journaliste visionnaire qui croit qu’Internet va transformer le monde. Dix ans et les chocs de la jeunesse (enfants, travail, amours) plus tard, que deviennent notre ex-étudiante blogueuse, le jeune pirate et l’homme de presse idéaliste? Internet a tout bousculé…
Quatrième de couverture

  • Mon avis: 

La théorie de la tartine est un livre qui m’intéressait énormément. Ce n’est pas la couverture qui m’a donné particulièrement envie, malgré son originalité, ni le titre que je trouve sympathique. Non en réalité, ce qui m’attirait énormément, c’est de lire un livre de Titiou Lecoq. Cette auteure, plus connu du grand public grâce à son livre Les morues,  est également blogueuse d’un site décalé, engagé et féministe Girls ans Geeks. Je connais (de nom bien sur) Titiou Lecoq via son blog, pour avoir lu ponctuellement certains de ces articles. C’est drôle, et en même temps, elle fait passé des messages et des convictions qui me plaisait, me faisait réfléchir. Je me demandais si ces livres me plairait autant que ces articles et c’est grâce à cela que j’ai commencé La théorie de la tartine. 
Soyons franc, ce livre est une façon de dire que dans la vie c’est pas tout rose, que les princesses sont  uniquement dans les contes et que ce n’est pas toi. C’est contemporain et rien qu’au titre, on se dit: ce roman ne sera pas un petit condensé de bonheur. Et pourtant, j’ai aimé ce livre. A sa manière, il fait circuler un message qu’on adhère (ou pas) ,un message qui montre que ce livre est dans l’ère du temps. Car ce livre, c’est un roman connecté, ou comme dirait la quatrième de couverture: c’est un roman 2.0. 
La thématique abordée est donc Internet avec un grand I. On a une vision globale de la situation grâce à la rencontre de trois individus, via Internet de Marianne, Christophe et Paul. Internet est un outil que j’utilise tous les jours pour une recette de cuisine, pour la création d’un blog ou pour la lecture des informations. Et pourtant, je peux vous dire que mon internet ressemble à la vision d’un petit chaton tout mignon en comparaison de ce que nous décrit l’auteur. Car Titiou Lecoq, au travers de ses personnages, nous montre l’envers du décors. Du sextape sur YouPorn, au groupe Anymious, jusqu’au pisteur qui retienne vos données personnels, c’est une vision l’ensemble d’internet que je n’avais pas et que j’ai aimé découvrir.

Mais elle mets en avant aussi l’évolution de l’Internet. Comment il est passé en 2006 d’un monde virtuel, à l’arrivée d’Internet dans la vie réelle. Comment elle a pu s’intégrer dans nos vies. On peut se lier d’amitié pour la vie, comme on peut nous radier de votre mutuelle. Internet offre vraiment une multitude de possibilité des plus belles, comme des plus glauques.

On suit au cours de ce roman l’histoire de trois personnages. Marianne, Christophe et Paul ont chacun un passé, une blessure de la vie. On voit l’évolution de leur vie, leur amitié, comment ils se sont relevés. Mais on voit surtout comment Internet a impacté leur vie. Car ces trois personnages sont des enfants d’Internet.

<Christophe> Elle t’a hebergé chez elle quand t’étais à la rue alors qu’elle ne te connaissait pas.
< Paul> Je sais. C’est pour ça que mon marteau est encore dans ma boite à outils. 
<Christophe> Toi, t’as une boite à outils? Sérieusement?
< Paul> C’est une boite à outils mentale? Et toi? Ca va avec Paloma? 
< Christophe> Je la hais. Je la vomis. Je lui dégueule dans la bouche.
 < Paul> Ah! Voilà! T’as envie de la baiser en fait. C’est ça le problème. 
< Christophe> T’es con. Cette meuf est en train d’assassiner le journalisme en ligne. Tout ce qui l’intéresse c’est qu’on soit bien classé sur Google et qu’on buzze sur les réseaux sociaux. Elle appelle çà le taux d’investissement des lecteurs. 
<Paul> Bienvenue dans le nouveau internet. 

Extrait page 320 

On se demande dans tout le roman si la théorie de la tartine s’appliquera ces trois personnages. Et l’auteur réponds à la fin de livre, au dernier point du livre.

L’écriture de l’auteur est déroutante, presque grossière à certains moments. L’auteur alterne dialogues par réseau de chat et narration classique. J’ai beaucoup aimé sa plume. Je pense que c’est un de plus du roman.

En Bref,

La théorie de la tartine est un roman différent de ce que je lis, qui traite d’un sujet dans l’air du temps. J’ai aimé cette lecture et je ne peux que vous le recommander. 🙂

14/20

Merci aux éditions Au Diable vert et à Babelio pour cette lecture. 
La théorie de la tartine

14 commentaires sur “La théorie de la tartine

  1. Je ne connais pas du tout Titiou Lecoq ! j'ai bien vu passer le roman Les Morus, mais je ne me suis pas du tout attardée.. tu me donnes envie d'en savoir plus !
    Concernant la théorie de la tartine, la aussi, je ne connaissais pas du tout… Ca m'intrigue cette vision d'internet dont je ne connais rien (j'ai la même vision de l'internet en mode chaton que toi) ! Je le note dans ma WishList

    1. @ Melliane: J'ai bien aimé. Ce fut une bonne lecture. ^^ Bisous.

      @ Léa Touch Book: Si tu es de Paris Léa, je peux te le prêter. 🙂 Bisous

      @ Bib HLM: J'avoue que maintenant j'ai très envie de tester les morues. Moi, je trouve que c'est vraiment sympa de confronter sa vision d'Internet. N'hésite pas à venir en discuter avec moi une fois que tu l'auras lu. Bisous.

      Merci pour vos commentaires Melliane, Léa TouchBook et Bib HLM. 🙂 <3

    1. @ La tête dans les livres: Oui je l'ai chroniqué vite car il faisait partir de la masse critique Babelio et j'étais vraiment à la bourre. 😉 Si tu veux, je te le prêterais. ^^

      @ Corsinange De Lijovia: Il ne nous fait pas prendre conscience des dangers, mais ils m'ont montrés des "dangers/ manœuvres" que je ne me doutais pas du tout d'exister.

      @ LFQLSD: Il en faut pour tous les goûts. ^^ S'il ne tente pas, je suis sur qu"il y en a des tas qui t'attendent. 🙂

      Merci pour vos commentaires La tête dans les livres <3, Corsinange De Lijovia, et LFQLSD <3

    1. @ Lilichat: Je ne sais pas ce que donne le précédent, mais j'ai passé un très bon moment!

      @ Topobiblioteca: Tu veux que je te le prête? C'est avec plaisir si tu veux découvrir sans te ruiner. 🙂

      Merci pour vos commentaires Lilichat et Topobibliotheca. 🙂 Bisous. <3

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :