The book of Ivy


The book of Ivy

de

Amy Engel

  • Informations:

Auteur: Amy Engel
Traducteur: Anaïs Goacolou
Éditeur: Lumen
Illustration: Mélanie Delon
Genre: Dystopie
Titre en VO: The book of Ivy
Nombre de pages: 342 pages

  • Résumé: 

Née pour trahir et faite pour tuer…
Sera-t-elle a la hauteur? 

Voici cinquante ans qu’une guerre nucléaire à décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des Etats-Unies d’Amériques s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple. 

J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu. 

Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans ma vie: tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…

Bishop doit mourrir. Et je suis celle qui le tuera.
Résumé de la quatrième de couverture

  • Mon avis
The book of Ivy est le premier tome d’une nouvelle dystopie, écrit par Amy Engel et paru chez Lumen. 

Cette lecture est un petit bijou et elle ne passe de pas beaucoup du coup de cœur. J’ai beaucoup aimé ma lecture. 

Dans ce livre, on y suit Ivy, adolescente de 17 ans, dans un monde post-apocalyptique. Suite à une guerre nucléaire, la population a été décimé. Un petit groupe de rescapé à réussi à survivre et à reconstruire un point d’ancrage, dans un enclos, où il vive depuis plusieurs années en paix. Le choix du leader à été décidé, il y a bien longtemps, et a opposé deux familles: une famille fondatrice de l’enclos qui souhaitait la république et une seconde famille qui favorisait le pouvoir par la filiation. C’est la seconde famille qui a gagné. Depuis, des traditions se sont mis en place. Chaque année, les filles du camp perdant doivent épouser les hommes du camp gagnant. 

Ce monde nous montre donc que la place des femmes dans la société a bel et bien régressé dans l’après guerre. Leur rôle est de procréer pour permettre perpétuité de l’espèce. Car l’enclos a une population diminuée et il faut l’accroître. Je pense que toutes lectrices du 21ème siècles à déteste lire quelle place la femme prenait dans cette société. Une société qui au premier abord présente une logique et qui pourtant à beaucoup de fissures. Comme leur système judiciaire presque totalitaire. Quelques soit votre crime, la sentence est presque toujours identiques: l’exclusion de l’enclos. Que vous aillez volés du pain, violé une fillette ou refuser un mariage imposé. Le soucis, c’est que l’exclusion équivaut à une peine de mort (ou se retrouver sans nourriture dans un désert inconnu). Il n’y a donc pas de nuance de couleurs dans ce système. Pour la loi, c’est soit blanc soit noir. Amy Engel a m’y en place un univers moins de 350 pages, qui fonctionnait bien et j’ai beaucoup apprécié.

Commence alors la mission de l’héroïne. Ivy doit tuer le fils de président et permettre de faire basculer le pouvoir. A partir du moment où Ivy se marie. Il se met en place un suspense, qui augmente petit à petit au cours de la lecture. C’est d’autant plus prenant, car le roman est écrit à la première personne. Le lecteur pense comme Ivy. Il est confronté à ces doutes, aux attentes de ces proches. On se demande si l’héroïne va exécuté le plan à la lettre ou pas!  J’ai adoré. 

Mais ce livre ne serait pas géniale s’il n’y avait pas une histoire d’amour. Enfin, l’amour avec un grand A. Beaucoup de personnes ont comparé The book of Ivy avec « Roméo & Juliette » dans un monde apocalyptique et je suis plutôt d’accord dans l’ensemble. La relation de Bishop et d’Ivy n’est pas juste magique, elle est parfaite. C’est ce que toute fille aimerait (enfin je pense?). Une histoire qui commence par la confiance, se transforme en amitié, pour éclore en amour. Mon cœur a plus d’un fois fondue pour cette jolie romance. J’ai ici aussi adoré.

En même temps, l’auteur crée des personnages hypers attachants. Avec un passé loin d’être facile, Bishop et Ivy ont une personnalité diamétralement opposée et qui a été réfléchit.
Ivy est téméraire, spontané et un peu grande gueule sur le bord (disons qu’elle exprime très clairement ces pensées). Et pourtant, c’est un personnage perdu à cause de l’absence d’une mère, l’absence d’affection réelle de sa famille. Au début, son personnage est sur la défensive dans sa relation avec Bishop. Et c’est logique. Qui ne le serait pas si on vous demandait de faire votre nuit de noce avec un inconnu. Bref, Ivy est une héroïne comme on les aime
Bishop lui est très mure pour ces dix-huit ans. Il est posé. C’est un homme du grand air, qui sait réfléchir par lui-même. Il n’applique pas les idées reçus par ses parents. Ce que j’ai beaucoup aimé chez lui. De plus, il a une considération pour la femme, qui m’a beaucoup plus. Bishop ne peux que nous séduire, nous petite lectrice. 
Les personnages secondaires sont également bien travaillé. Chacun à son histoire, son vécu. On ne peux que comprendre leurs réactions ou leurs motivations. Je dois vous avouez qu’en tant que lecteur, j’ai détesté certains personnages. Mais tout choix fait par l’auteur permet de coller à l’intrigue et est essentiel. 

« – Est ce que tu avais peur de moi le premier soir?
Sa question me surprend, tout comme son front plissé et son regard sérieux.
– Oui.
Aucune raison de mentir.
Une ombre passe sur son visage.
– Je n’aurais pas… je ne t’aurais pas touchée, Ivy. Pas forcée.
– Je sais, maintenant je le sais. »

Extrait page 254

Plus la livre avance et plus l’intrigue évolue. De nombreux rebondissements ont lieu. Et toutes les émotions s’imbriquent: doute, complots, trahison, amour, amitié, vengeance… Ce livre aborde beaucoup de thématiques et traité de façon très juste. La lecture en devient addictive. On veut savoir la suite. 


Puis la fin arrive, et le lecteur se prend une grosse claque dans la figure. J’ai du me répeter sur une dizaine de pages « Mais c’est pas possible, non c’est pas possible, ça va pas se finir comme ça ». Je pense que l’auteur est véritablement une sadique. 

Vous allez me dire que pour le moment, ma chronique est plus que positive. Donc pourquoi le coup de cœur n’est pas là? Malgré mon enthousiasme globale, il me manquait quelque chose, un peu truc en plus pour le coup de cœur. Et je pense que cela vient de l’écriture. 

La plume de Amy Engel est très simple. Cela rends la lecture assez fluide et c’est un bon point. On aurait presque l’impression de regarder une série TV. Mais il me manque un peu plus de description pour m’empreindre totalement de l’univers. Et c’est pourquoi The book of Ivy n’est pas un coup de cœur pour moi. 

En bref, 

The book of Ivy est un premier tome très prometteur, qui saura vous faire passer par toutes les émotions et qui vous scotchera par sa fin des plus surprenantes! A lire d’urgence.



Lu en LC sur Livraddict avec:

The book of Ivy

26 commentaires sur “The book of Ivy

  1. Beaucoup parle de cette fin qui apparemment appelle le deuxième tome! Perso, je ne pense pas me lancer tout de suite, j'ai beaucoup de sagas en cours et pour celle-ci, je préfère attendre de voir ce que donne la suite 🙂

    1. @ Latetedansleslivres: Si l'auteur exploite bien son univers, cette saga risque d'être géniale. Normalement, le second tome ne sera pas un tome de transition et je pense que cette saga peut réellement être une pépite. Mais je te dirais cela à ma lecture 😉 Bisous Christel.

      @ Léa TouchBook: Comme tu peux le voir j'ai adoré également.

      Merci pour vos commentaires Léa et Christel <3 Pleins de bisous.

    1. @FantasyBooksAddict: Franchement, tu vas le dévorer et adorer. J'en suis sur.

      @ Le chat du Cheshire: Je te l'apporte bientôt pour que tu te laisse tenter. Mouhahahaha! J'espère que tu aimeras cette lecture. <3

      Merci pour vos commentaire FantasyBooksAddict et Le Chat du Cheshire <3

  2. Ca m'a bien plus de lire ta chronique parce que je suis en pleine lecture du livre comme tu le sais 🙂 je comprends ce que tu veux dire. L'écriture reste un peu en surface mais pour le moment après 100 pages ca ne me dérange pas. Le coup de cœur sera t il au rendez vous pour moi? 🙂

    1. @ Sanguine: Pas pour le moment car le tome 2 n'est pas fini d'écrire au US… Donc pas avant l'année prochaine au moins. D'ici là, la fin me paraîtra moins grave et je n'arriverais pas à le sortir de ma PAL. XD

      @ Elyza; Je te souhaite le coup de cœur franchement.J'aurais aimé l'avoir mais je suis passé pas loin. Bisous Elyza <3

      Merci pour vos commentaires Sanguine et Elyza. 🙂

    1. @ Misspendergast: C'est super sympa. Du coup, j'ai le premier chapitre et je ne sais pas quoi en faire… J'essaie de les refourguer mais ils veulent rester avec moi >< Après tu ne lis pas beaucoup de dystopie, donc je ne sais pas trop si tu aimeras!

      @ Parole de Lea: La suite! La suite! La suite! (Est dans tellement longtemps TT)

      Merci ma petite Léa et ma misspendergast d'amour <3 A très vite mes louloutes <3

  3. Je ne suis également pas passée loin du coup de cœur mais comme toi, il m'a manqué quelque chose mais j'ai du mal à mettre le doigt dessus. Tu parles de l'écriture assez simpliste et c'est une des raisons mais, je pense qu'il y a autre chose (ne pas clairement réussir à savoir ce que c'est m'agace un peu ^^).
    Comme toi j'ai beaucoup aimé la manière dont l'auteur a géré la romance, ce n'est ni niais, ni trop rapide, c'est vrai que c'est parfait ! J'ai adoré qu'ils se découvrent, qu'ils apprennent à se faire confiance avant de tomber amoureux 🙂

    1. @Ivy Read: Oh début, je n’arrivais pas à mettre la main dessus. Puis je me suis dis que cela devait être le style d'écriture. Je pense que la romance est un des vrai points forts du roman!
      J'espère avoir bien retranscris mon ressenti à ce sujet!

      @ Agathe: On va devoir à notre grand regret patienter. Mais je veux la suite!

      Merci pour vos commentaires IvyRead et Agathe Lou Lp 🙂

    1. @ Topobibliotheca: C'est une super lecture. N'hésite pas!

      @ Phebusa: Cet univers est en effet très accrocheur et je pense que l'on n'en a vu seulement une partie (au vu de la fin du livre). Je suis très curieuse de voir où l'auteur va nous emmener.

      Merci pour vos commentaires Topobibliotheca et Phebusa. 🙂

  4. Je l'ai lu, ça y est, et je l'ai adoré ! Comme toi, la place des femmes dans cette société m'a fait grincer des dents… En tout cas, j'ai hâte de lire la suite désormais !

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :