Ces instants là


Ces instants là

de 

Herbjorg Wassmo

  • Informations: 

Auteur: Herbjorg Wassmo
Éditeur: Gaïa Edition
Traducteur: Céline Romand- Monnier
Genre: Contemporain
Nombre de pages: 399 pages

  • Résumé:

Elle grandit dans le nord de la Norvège, entre une mère insaisissable mais présente, une petite sœur qu’elle protège, un père qu’elle méprise avant de le haïr. Elle n’est pas coupable du mal qu’il lui a fait. Puis elle aime le rock,la  danse, les mains de l’apprenti électricien. Elle surnage face à la honte, part à la ville pour étudier. Son père est loin, c’est bien, mais son jeune fils aussi est loin. Elle lit, et grave son silence dans l’écriture. Elle se marie, publie, devient écrivain. Se bat pour sa liberté et son droit à vivre comme elle le souhaite.
Avec pudeur et sans fard, Herbjork Wassmo raconte ce qui fait une vie, en la présence majectueuse du Grand Nord.

  • Mon avis:

J’ai reçu Ces instants-là, grâce aux matchs de la rentrée littéraire 2014. Cela faisait un moment, que j’avais très envie de découvrir de la littérature norvégienne et ainsi que le pays à travers une lecture. Herbjork Wassmo est une écrivaine norvégienne très populaire dans les pays scandinaves. Elle a écrit plusieurs romans, dont certains très populaire et réputés chez nous: sa trilogie Tora et Le livre de Dina.
Pour moi, cette auteure avait tout l’air d’une valeur sur. Et pourtant, j’ai vite déchanter au cours de ma lecture.

Les éditions Gaïa nous offre une couverture particulièrement sublime. C’est d’ailleurs une autre des choses qui a motivé ma lecture.

Dans ce livre, nous suivons la vie d’une femme passionné de littérature, au cours de plusieurs années. 
Le roman est d’ailleurs découpé en trois grosses parties: chaque partie correspond à un tournant décisif de sa vie. 

Ces instants-là est donc un roman introspectif, qui parle des pensées d’une femme, et qui évoque la quête de liberté du personnage principal. Malheureusement dans cette lecture, je suis restée totalement insensible, à sa vie, à ses problèmes, à sa façon de penser. L’auteur n’a pas su m’émouvoir une seule fois. J’ai presque trouvé cette lecture plate, peu utile. Une partie de moi, je pense, a détesté cette femme. Elle pourrait être nous, personne lambda, et pourtant elle se lamente sur sa vie, sans jamais oser la faire évoluer, laissant les choses venir.

Le choix de narration de l’auteur est particulier. Pas une fois, dans le roman, un nom n’est cité. Pour parler des enfants du personnage principal, l’auteur utilisé l’adjectif le garçon ou la fille. Pour parler de son mari, elle utilise le terme l’homme. Je trouve que cela rends la lecture très impersonnelle.

De plus, le personnage principale est une passionné de littérature. On retrouve au cours de notre lecture, de nombreuses conversations mentales avec des auteurs ou des personnages de romans comme Simone de Beauvoir, Raskolnikov ou le personnage du livre qu’elle écrit. L’idée est originale, mais ces dialogues apparaissent souvent de manière incongrue. Plus d’une fois au cours de ma lecture, j’ai essayé de déceler le vrai de l’imaginaire. 

Dans « Ces instants-là », (et ce que j’attendais le plus de cette lecture) était la description des paysages norvégiens. On en retrouve plusieurs comme la montagne ou certains fleuves. Pourtant, je n’ai pas eu la sensation de me trouver plonger dans la Norvège. J’aurais pu trouver des descriptions identiques pour n’importe quel pays. Je ne trouvais pas l’empreinte du pays dans ces descriptions.

L’auteur aborde certaines notions de la vie d’une femme, qui font réfléchir, qui peuvent toucher un public. Cependant, les choix et la façon de penser de l’héroïne m’ont laissé insensible.


Tu as promis de l’aimer et de l’honorer dans les bons jours comme dans les mauvais. Et celui-là était un mauvais. Une semaine avant Noël. 
Elle voulait lui répondre que lui aussi lui a fait cette promesse d’aimer et d’honorer mais n’y parviens pas. 

Page 154

Ce livre est composé de chapitres très courts. Ils ne font entre deux et dix pages. Chaque chapitre porte un titre, qui parle du contenu.
Le style d’écriture de l’auteur est pour moi le gros point fort de ce livre ( et peut être l’unique). Il est très poétique. Il a ce petit quelques choses, qui nous dit « ça c’est une auteure qui sait écrire »
Malgré le choix narratif de l’auteur, la plume de Herbjorg Wassmo m’a permis de continuer la lecture de ce livre. 

En Bref, 

Ces instants-là est une lecture contemporaine bien écrite. Cependant, je suis passé à côté de cette lecture et n’a rien susciter en moi. Je n’ai vraiment pas aimé. Je ne pense pas être le public destiné à ce type de lectures. Mais peut être que d’autres lecteurs le seront?


Je remercie Oliver Moss et princemister pour cette lecture
7/20
Ces instants là

12 commentaires sur “Ces instants là

    1. @ Maï Lili: Coucou, je vais bien. Je suis désolé, je n'ai pas encore eu le temps de te répondre mais je le ferais très vite (ce soir ou demain). Je t'avoue que je n'ai pas aimé cette lecture mais si tu veux le lire, je te l'envoie avec plaisir. ^^

      @ Yukarie: Il avait l'air mais ma lecture a été laborieuse. Dommage. Mais ma lecture en cours est clairement meilleure.

      @ Elyza: Le style du livre est en effet comparable au style du résumé. Mais j'ai lu de très bon roman avec un style un peu poétique/ particulier. Cependant celui là n'a pas fonctionné. Dommage. ^^

      Merci pour vos commentaires Maï Lili,Yukarie et Elyza. <3

  1. Ce livre n'était pas fait pour moi non plus, je n'ai pas su m'identifier à cette femme, je n'ai pas réussi à entrer dans l'histoire, et j'ai trouvé la lecture trop laborieuse pour apréçié le style de l'auteur. Dommage, mais c'est comme ça !

    1. @ Selva Cristy: Je suis contente de ne pas être la seule à avoir cette avis. Etre dans l'histoire est quasiment impossible au vue du choix narratif de l'auteur.

      @ Freelfe: Parfait ^^ Franchement, je te le déconseillerais même si c'était ton style. 🙂

      @ Alison K: Oui la couverture est splendide. 🙂 Mais le livre n'en vaut pas le coup. Surtout en GF.

      Merci pour vos commentaires Selva Cristy, Freelfe, et Alison K <3

  2. Je pense que je vais passer mon chemin avec ce livre…
    Je n'ai lu que très peu de livres d'auteurs nordiques, mais c'est vrai qu'ils m'ont tous semblé assez impersonnel.

    1. @ Luna: Je ne sais pas si c'est le cas de tous les auteurs nordiques, mais celle là fait partie des références. Du coup, je me tâte à recommencer une autre lecture…

      @ Topobiblioteca; Pour ma part, d'après moi, cette lecture ne vaut pas le détour. Il vaut mieux s'orienter vers autres choses.

      Merci pour vos commentaires Luna et Topobiblioteca 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :