Belle Epoque


Belle Epoque 

de Elisabeth Ross

  • Informations:

Auteur: Elisabeth Ross
Traducteur: Madeleine Nasilik
Éditeur: Robert Laffont
Collection: R
Genre: Jeunesse
Nombre de pages: 416 pages

  • Résumé: 

Paris 1889, Maude Pichon s’enfuit à 16 ans de sa Bretagne natale pour échapper à un mariage fircé et découvrir Paris, ville- lumière en ébullition la veille de l’Exposition universelle. Hélas, ses illusions romantiques s’y évanouissent aussi vite que ses maigres économies. Elle est désespérément à la recherche d’un emploi quand elle tombe sur une petite annonce inhabituelle: 


On demande
Des jeunes femmes
pour faire un ouvrage facile.
Bienséance respectée.
Présentez- vous en personne à l’agence Durandeau,
27, avenue de l’Opéra, Paris. 

L’agence Durandeau propose en effet à ses clients un service unique en son genre: le faire- valoir. Etranglée par la misère, Maude postule…
  • Mon avis: 

Belle époque de Elisabeth Ross était la lecture de l’année que je voulais lire. Acheter en janvier lu en juin, cette lecture me faisait énormément envie. Mais finalement, j’ai mis trop d’espoir en cette lecture car ce fut une petite déception, mais pas pour autant une mauvaise lecture
Cependant cette lecture a été énormément aimé au sein de la blogosphère et je vous mets deux chroniques de qualités pour que vous puissiez vous faire un autre avis. (Cliquer sur les liens ci dessous)
Commençons par quelques choses de simples et de très positifs, la couverture. Les éditions Robert Laffont et leur collection R nous propose souvent de très jolies couvertures mais celle de Belle époque est sublime. Le bleu est ma couleur préférée et je craquais déjà pour les couvertures de romans historiques avec de jolies robes Cette couverture ne pouvais que m’attirer. De plus, le titre est en relief. Ce qui renforce le travail fait sur le visuel. 
Pour ma part, le point positif de ce livre, (en dehors de la couverture) est pour ma part l’intrigue générale du livre qui est très originale. C’est une réécriture libre de la nouvelle d’Emile Zola: Les repoussoirs. On suit l’histoire de Maude, jeune femme qui arrive à Paris et qui devient par un concours de circonstance faire-valoir de la fille d’une duchesse. J’ai adoré découvrir cette agence de « repoussoirs », regardé la façon de faire entre un faire-valoir et son client, ou encore la façon de se sentir en temps qu’employé. 


« Tout comme le bijoutier place une fine lame de métal sous une pierre précieuse pour qu’elle brille de milles feux, l’agence place un repoussoir près d’un joyau issu du grand monde pour lui servir de faire-valoir.  » 

Page 48



Belle époque nous propose donc un sujet innovent, auquel s’ajoute un contexte historique car nous somme en plein Paris du 19ème siècle. 

C’est d’ailleurs ce côté historique qui m’a un peu chagriné. La découverte de Paris au XIXème siècle m’a laissé insensible. Pourtant elle présente des points positifs autour du contexte historique. L’auteur retranscrit parfaitement les cercles sociaux de l’époque, et la place de la femme au sein de la société. Elle arrive à retranscrire quelques pensées de l’époque sur l’exposition universelle. C’est raconté avec justesse et retranscrit bien les choses. 

Cependant, ce qui m’a attiré dans Belle époque, était vraiment de découvrir Paris, d’avoir l’impression de marcher avec Maude dans ces rues pavées, de découvrir les sublimes choses qui font que la ville Lumière est une des villes les plus visitées du monde. Et dans cette lecture, cela n’a pas été le cas. Les descriptions de Paris était fade, et ne m’ont même pas envie de chercher la rue. On reste spectateur neutre.

De plus, je déplore ne pas avoir plus d’informations sur cette ville qui accueille l’exposition universelle. Cette exposition, qui a presque construit la beauté de Paris. J’ai eu la chance de voir l’exposition Paris 1900, ville lumière (actuellement au Petit Palais de Paris) et j’ai vraiment été émerveillé par cette époque. J’ai déploré que cette lecture n’ait pas plus d’informations sur ce moment. 

Les personnages sont sympathiques, même si je vous avoue avoir eu du mal avec Maude à certain s moments. Elle a une façon de penser, qui m’a mis mal à l’aise et son comportement égoïste de temps en temps m’a énervé.  J’ai beaucoup plus apprécié le personnage d’Isabelle, jeune fille érudit et décalé par rapport à son époque. Elle m’a beaucoup plus touché, malgré son abord très peste. Le reste des personnages secondaires est touchant et j’ai beaucoup aimé l’équipe de faire-valoir. 

De plus, Elisabeth Ross nous offre une petite romance qui n’est pas transcendante mais qui se laisse lire facilement au fil de l’histoire. 

La plume de l’auteur est fluide, très simple. Même si de nombreux points m’ont chagriné du côté historique. J’ai lu ce livre en moins d’une semaine. Le livre présente des chapitres courts et une police assez grosse. On ne voit pas les pages défiler. 

Je conclurais cette chronique avec un petit mot sur la nouvelle d’Emile Zola: Les repoussoirs, qui est proposé à la fin du livre. Emile Zola et moi, on est pas franchement copain. Et je peux dire que cette nouvelle m’a réconcilier avec sa plume. Je n’ai pas peiné à la lecture de ces dix pages. Et j’ai même apprécié cette lecture et son approche pour présenter l’apparition de l’agence Durandeau au sein de la société.

En Bref,

Belle époque possède une histoire originale mais un contexte historique un peu plus bancal. Cette lecture ne m’a pas transporté dans Paris et les personnages ne m’ont pas émus plus que ça. Belle époque restera ma petite deception de l’année 2014.

11/20

Belle Epoque

16 commentaires sur “Belle Epoque

  1. Ah oui 11/20 quand même. Avec ton com je ne pensais pas que c'était à ce point ^^ En général le décor n'est pas hyper exploité dans les livres YA, mais bon il est vrai que le livre aurait été meilleur avec plus de contenu.

    1. @ Galleane: C'est un avis entièrement personnel, et j'ai longtemps hésité à lui mettre en dessous de la moyenne. C'est une époque que j'ai appris à connaitre et je déplore beaucoup le manque de travail sur le sujet et sur le personnage.

      Merci pour ton commentaire Galleane =D

    1. @ Le Chat du Cheshire: Ici aussi, c'est un avis entièrement personnel, mais ce livre me plaisait beaucoup et j'ai été un peu déçu. Mais par contre, beaucoup de lectrices ont adorés. Donc je te conseille de te faire ton propre avis.

      Merci pour ton commentaire <3

  2. Comme toi, j'ai été gêné par Maude, je la trouvais très molle et du coup, l'histoire ne devient molle elle aussi… Mais j'ai quand même apprécié cette lecture !

    J'espère que ta prochaine lecture sera meilleure ! 😉

    Bisous ma belle

  3. Je l'ai lu également et je suis d'accord avec toi, si j'ai beaucoup aimé le fait que notre société moderne est finalement tournée vers la superficialité également, et que le parallèle entre les deux époques peut être aisément fait, le contexte, les personnages et l'écriture en général ne sont pas assez développés et fouillés, malheureusement.

    1. @ Laety: En plus, d'être pas particulièrement molle, Maude n'est pas cohérente dans sa façon de faire, elle n'est pas un personnage droit tout le long du livre et j'ai du mal sur ça. Avis personnel bien sur. Je lis de la Bit lit en ce moment et ma lecture est plaisante.

      @ Topobiblioteca: Belle époque est un roman qui aurait pu être encore meilleur. Dommage. 🙂

      Merci pour vos commentaires Laety et Topobiblioteca. <3 C'est toujours un plaisir. 🙂

  4. Ah mince dommage que ça n'ait pas été aussi bien que tu le pensais. J'avoue que quand j'ai vu la couverture j'ai été tout de suite intriguée mais finalement aprés avoir bien lu le résumé j'ai eu un peu peur d'etre déçue. J'ai peut etre eu raison.

    1. @ Melliane: Mon avis reste entièrement personnel. Et j'avoue pour ma part avoir été un peu déçu. Mais d'autres blogueuses ont adorés. Donc si tu as l'occasion de l'emprunter, c'est une lecture qui se lit rapidement. Et tu pourras te faire ton propre avis.

      Merci pour ton commentaire Melliane. 🙂

  5. Moi aussi j'ai été gênée par Maude et je regrette même qu'Isabelle n'ait pas été le personnage principal. Et le manque de détails sur le Paris de l'époque est dommage aussi, le titre laissait pourtant entendre qu'il y en aurait pleins.

    Je suis d'accord avec toi, ce livre avait tous les ingrédients pour être beaucoup mieux, ce qui n'en fait pas pour autant un mauvais livre.

    1. @ Manon Marie: Moi aussi j'ai vraiment préféré le personnage d'Isabelle. ça fait plaisir d'avoir un avis qui ressemble au mieux. Je me sent un peu moins alien dans la blogo.

      Merci pour ton commentaire. 🙂

  6. C'est vrai que la couverture est magnifique o_O J'imagine en vrai… Dommage que cette lecture ait été une déception pour toi cependant :-S
    J'avoue que le résumé ne m'accroche pas plus que ça par contre donc je passerais mon chemin pour ce livre… Merci pour ta chronique ^^

    1. @ Chikita11: Peut être que tu aimerais. Mais moi, je ne recommande pas chaudement cette lecture. 🙂

      @Alison K: Désolé, tu aurais peut être passer un bon moment. Si tu le trouve en occasion essaie le pour te faire un avis.

      Merci pour vos commentaires Chikita11 et Alison K. 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :