Rome en un jour


Rome en un jour

Maria Pourchet

  • Informations:

Auteur: Maria Pourchet
Éditeur: Gallimard
Nombre de pages: 180 pages

  • Résumé

« Paul était devant le poste à mille lieues d’envisager qu’on pût réserver un anniversaire surprise fin juin à lui, natif de février… »
Sur le toit- terrasse d’un hôtel parisien, en attendant qu’on leur serve quelques choses à boire et que Paul apparaissent au bras de Marguerite, les invités prennent possession des lieux. Peu à peu, la soirée dérive loin du projet initial. 
A l’autre bout de la ville, Marguerite tente en vain de convaincre Paul de sortir sans dévoiler la surprise. C’est le début d’une guerre dont les proportions vont leur échapper à tous les deux. 
Maria Pourchet explore le fonctionnement d’un couple contemporain, les origines de son désastre mais aussi l’étendue de ses solitudes, chacun tentant d’échapper à l’autre, à la vérité, à lui même. On rit à chaque page… non sans un certain effroi.  

  • Mon avis:

Rome en un jour est ma première lecture de Maria Pourchet et j’ai le plaisir de la faire grâce à Mr Olivier Moss et « Les matchs de la rentrée littéraire 2013 de Priceminister ». Je les en remercie pour cette découverte. 
Ce livre est le deuxième roman de Maria Pourchet, écrivaine française et est éditée chez Gallimard comme son précédent ouvrage Avancer. Pour vous dire vrai, cette lecture m’a laissé assez perplexe et je suis ressortie un poil mitigée. Je vais essayer de vous faire passer mes impressions. 
Globalement, Rome en un jour nous raconte deux choses, illustrées grâce à deux lieux géographiques différents. Un premier, correspond à l’appartement de Paul et Marguerite, où explose la dispute majeure de ce couple, que nous rencontrons. Un second qui présente le toit d’un hôtel, où sont réunis les connaissances du couple. 
La dispute du couple dans ce tome est un description travaillée de la défaillance d’un couple et en explore minutieusement le fonctionnement en évoquant de nombreux problèmes relatif à la situation professionnel de l’un, l’absence de désir sexuel, ou simplement d’attention l’un envers l’autre. Pour ma part, ces pages m’ont été difficiles car je ne comprends ce couple qui a fermé les yeux, et n’a pas réalisé qu’ils sont passés à côté du bonheur, et que leur relation n’est que poussière. Rome en un jour veut clairement faire passer comme morale qu’un couple ne se construit « normalement » pas en un jour mais qu’il peut se détruire facilement pour une raison dérisoire ou d’incompréhension des êtres humains. En lisant cette partie, moi jeune femme de 21 ans, j’aimerais avoir assez de cran de me poser les bonnes questions avant d’arriver à cette situation.

La seconde partie m’a un peu plus plus parlé car on observe un peu une micro « société » ou en tout cas une communauté de personnes, qui de base n’ont de lui que avec Marguerite et Paul. Les personnages ont des caractères différents et donc on peut plus se trouver ou être toucher par les événements ou paroles de lors de cette soirée. Cependant, encore une fois un point m’a titillé. En effet, ici encore le couple s’entoure de personnes, « d’amis » qui sont pour moi, des personnes néfastes à leur épanouissement. Et je trouve cela dommage que les amis n’ai pas une bonne opinion d’eux. Je trouve que Maria Pourchet a vraiment mis dans l’histoire de ce couple un espace vital grisâtre, un environnement très peu propice à leur bien être, qui n’est déjà pas simple en interne, sans tomber dans le mélodrame non plus. Elle pimente en contrepartie de petites aventures, qui peut arriver à des personnes au cour d’une soirée: rencontre amoureuse ou aventure loufoque.

« Il avait dit une femme. Qu’il avait imginé une femme.Vivante, baisable. Aujourd’hui, il avait une plache, si quelqu’un s’était fait rouler, c’était lui. » Page 82

Le livre de Maria Pourchet est bien structuré et j’ai trouvé que c’était un plus à la lecture. Elle alterne un chapitre de l’appartement de Paul et Marguerite avec un chapitre du toit de l’hôtel ou à lieu la fête. On ne peut pas passer à côté du style d’écriture travaillé de Mme Pourchet qui je pense relève le fait que je n’ai pas accroché à l’histoire. Elle pimente de sarcasmes de temps en temps, decrit bien les façon de penser des différents protagosnistes et a contruit des personnages diamétralement opposées les uns des autres. Chapeau!

En résumé, 

Rome en un jour est une lecture, finalement, dont le sujet de fond ne m’a pas parler plus que cela, peut être du point de vue de mon âge. Mais j’ai apprécié le style d’écriture et la structure de livres, qui nous fait tournez les pages assez rapidement.

10/20


Encore une fois, merci à Priceminister pour cette lecture

Rome en un jour

3 commentaires sur “Rome en un jour

  1. Je suis comme Bouchon, un peu dans le flou, je ne sais pas du tout si la lecture pourrait me plaire, mais cela peut faire prendre conscience de pas mal de chose dans nos vies de tous les jours. Malgré tout, il ne faut surement pas être déprimée pour le lire !

  2. @ Bouchon et Topobibliotheca: Avec du recul, je dois dire que l'écriture est brillante, mais le fond de l'histoire ne m'a pas plus. Un couple qui va droit dans le mur, on connait mais on a envie de savoir pourquoi, de penser qu'il y avait un passé. La j'ai eu l'impression que tout était vide que les personnages était passé à côté du bonheur et cela m'a pas plus à moi jeune fille de 22 ans. 🙂
    Merci pour vos commentaures Bouchon et Topobibliotheca <3

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :