Hors limite


Hors limite 

de Katie McGarry

  • Informations:

Auteur: Katie McGarry
Éditeur: éditions Harlequin
Collection: Darkiss
Titre en VO: Pushing the limits
Nombre de pages: 487 pages

  • Résume:

Echo. Noah. Chacun a vécu un drame. Chacun y survit à sa façon. Echo s’efforce de revenir à la vie « normale »; Noah, au contraire, ne fait plus confiance au « système » et accumule les provocations. Ils pourraient se haïr, tant ils sont différents. Pourtant, le hasard va les rapprocher. Les obliger à chercher qui ils sont vraiment. Ils vont s’aimer. Des sentiments si purs qu’ils les réconcilieront avec les autres. Et surtout avec eux même. 

  • Mon avis:

Hors Limite est la lecture adolescent qui m’a transporté et qui vous absorbera si vous êtes friands de problèmes d’adolescents égarés. Echo et Noah sont au premier abord des personnages complètement stéréotypés. Echo était la jolie rousse populaire et qui sortait avec le footballeur vedette du lycée. Noah, quand à lui, le drogué à problème. Le scénario de l’histoire s’il est bien traité ne peux que faire des étincelles pour ma part. Mais ce n’est que la surface du livre. Le sujet est en fait beaucoup mieux traiter et nous apporte un aspect psychologique très travaillé. On suit au cours de ce livre la reconstruction, très difficile, de deux adolescents qui chacun à leur manière ont touchés le fond, qui n’ont plus d’avenir suite à un drame. De grosses thématiques sont abordés: la perte, les familles éclatés, le divorce mais aussi les maladies psychiatriques, le regard des autres, la drogue, les familles d’accueils. 
« Ça ne s’arrange pas avec le temps, ai-je expliqué. La douleur, je veux dire. Les blessures cicatrisent en surface, tu as l’impression que tu n’as plus mal, et puis, au moment où tu t’y attends le moins, le chagrin resurgit, histoire de te rappeler que tu ne seras plus jamais le même. »       

                                                                  Page 100
Vous l’aurez compris l’histoire m’a beaucoup plus, les personnages sont attachants. Certains plus que d’autres. J’ai eu beaucoup de mal avec l’amie d’enfance de Noah, Beth mais elle a finalement su me mettre dans son camp à long terme, notamment grâce à une phrase en fin de roman.  Concernant les personnages, j’ai au premier abord détester le nom du personnage principale féminin Echo mais après avoir lu la signification et l’histoire, je ne la verrais pas s’appeler autrement!


Katie McGarry adopte un style de récit, qui n’est pas sans rappeler les livres de Simone Elkeles: l’alternance de points de vue des deux personnages principaux. Mais la ressemblance entre ces deux auteurs s’arrête là. J’ai beaucoup aimé la plume de Katie McGarry. 

Malgré l’histoire assez dramatique de ses deux adolescents, j’ai a de nombreuses reprises sourie, voir rie dans cette lecture. L’auteur arrive à placer la dose d’humour adéquate pour ne pas rendre son livre pesant et c’est un bon point. 

Cette lecture n’est pas loin du coup de cœur et je pense que c’est le surnom excessif que Noah donne à Echo. Mon côté cœur de pierre doit s’être mis en off. Je les ai trouvé un tantinet ridicule. 
« Tu n’étais pas censée sortir avec le primate qui te sert de copain, ce soir? m’a t-il demandé en croquant à pleines dents dans son hamburger » 
Page 165

En Bref, 

Hors Limite de Katie McGarry est une très bonne Young lecture qui a su me charmer et qui ne passe pas très loin du coup de cœur. Je ne peux que vous l’a recommandé. 🙂

18/20

Baby challenge Romance
Hors limite

6 commentaires sur “Hors limite

  1. @ Marine: C'est un bon moment lecture. N'hésite pas 🙂

    @ Kassandra: C'est gentil de me suivre. ^^ La bannière est de Miss Holly, une dessinatrice qui s'inpire beaucoup des Disney 🙂 Si tu n'es jamais aller sur son blog, tu peux y faire un tour c'est un régal visuel.

    Noisette: J'ai une petite préférence pour la couverture en VO aussi.

    Merci pour vos commentaires Marine, Kasssandra et Noisette. 🙂

  2. J'ai aussi très bien aimé le livre. Au début, je trouvait que l'histoire était assez cliché. Par contre, au fur et à mesure que l'histoire avance, on se rend compte de la complexité des personnages et on s'attache à eux. Je préfère aussi la couverture VO.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :