Umbrella Academy Tome1: La suite Apocalyptique.


Tome 1: La suite Apocalyptique

de Gerard Way et Gabriel Bä.

  • Infos: 

Scénariste: Gerard Way
Graphiste: Gabriel Ba
Coloriste: Dave Steward
Éditeur: Delcourt
Série: Umbrella Academy
Nombre de pages:166 pages

  • Résumé:

A la suite d’un événement extraordinaire, 43 enfants naissent spontanément  de femmes qui ne montraient jusqu’alors aucun signe de grossesse. Sir Reginald Hargreeves, inventeur multimillionnaire, adopte et élève sept de ces enfants exceptionnels dans l’espoir de sauver le monde. Les enfants grandissent, leurs exploits au sein de l’Umbrella Academy se succèdent, les crises familiales également… jusqu’à la dissolution du groupe. De nombreuses années passent avant que les membres de cette famille dysfonctionnel se retrouvent autour de la tombe de leur père adoptif et se déchirent à nouveau. Mais ces retrouvailles coincident étrangement avec l’apparition d’une nouvelle menace sur la Terre!

  • Mon avis:

Je reviens aujourd’hui avec un bande dessiné. Comme je vous l’avais expliquer jeudi dernier, je veux faire une chronique BD tous les jeudis et je vais essayer de m’y tenir. Bon théoriquement la chronique aurait déjà du avoir lieu la semaine dernière mais finalement ma flemme intemporel s’est réveillé et je m’en excuse.

Du coup, aujourd’hui je vous présente un comics. Pour les personnes qui l’ignorent, un comics est un périodique de bande dessiné souvent centré autour d’un super héros sous forme de fascicules d’une trentaine de pages pouvant aller jusqu’ à une centaine.  Dans ce premier tome de Umbrella Academy: la suite apocalyptique on retrouve vraiment un recueil de chapitre d’une trentaine de pages alterné avec de superbes illustrations des héros ou du monde. 

La suite apocalyptique met en place vraiment un début que (pour ma part) je trouve original: des enfants naissent de mères qui n’ont aucuns signes de grossesses et développent des supers pouvoirs comme voler ou voyager dans le temps. 7 enfants sont adoptés par un milliardaire russe  pour former une escorte de super héros. Il ne m’en a pas fallu plus à l’intrigue pour adhérer. Bien sur, vous ajouté des combats, des effluves de sang et des boums, je me suis retrouvé plonger dans cette histoire. Cependant, autant le scénario est sympathique autant je trouve qu’il a quelques lacunes notamment un fin apocalypse dont on ne sait pas réelement la cause et des méchants dont on ne sais pas trop le but de leur mission. Pareil, on explique quand même assez vaguement le principe de Academy Umbrella a part sauver le monde de méchants. 

J’ai trouvé le monde proposé sympathique où la technologie est très présente, où l’on voit les héros avec des pistolets lasers et des sacs à dos propulseurs pour voler ou les cyborgs sont présents. J’ai beaucoup apprécié cette aspect là, cependant on ne voit qu’un petit aperçu du monde dans lequel il évolue. 

Le gros point négatif de ce livre est le caractère des personnages, leur relation et leur souvenir qui sont mal travaillé. Le scénariste a vraiment travaillé le style des personnages et leur caractéristique. 
N°1 (alias Spaceboy) a un aspect de singe et a une force physique colossale. Il est caractérisé de « Leader » de la famille.
N°2 (alias Kraken) a la capacité d’arrêter de respirer, doué avec un couteau. Kraken est le « rebelle » de la famille.
N°3 (alias Rumeur) a la capacité de faire se réaliser les événements en les énonçant.  Mère de famille.
N°4 (alias Séance) a des capacités psychiques puissantes, peut se transformer en une autre personne.
N°5 a disparu au cours d’un drame.
N°6 (alias Horreur) a la capacité de voyager dans le temps.
N°7 n’a au premier abord aucun pouvoir mais on découvrir au cours du tome 1 qu’elle possède un don extrêmement puissant.
Gérard Way a donc travaillé pour les rendre unique mais n’a pas renforcer leur caractère qui se devine chez quelques personnes mais dont on nous donne beaucoup d’informations écrites à côté pour étoffer la BD et je trouve cela dommage. J’aurais aimé en savoir plus sur leur enfance qu’un chapitre. Savoir comment est arrivé la disparition de n°5? Pourquoi les frères et sœurs adoptifs ne se parlait plus au début de ce premier tome? Le premier tome plante vraiment le décors pour ma part et ne va pas chercher en profondeur dans les personnages ou dans l’intrigue. 



Le meilleure point de la BD est vraiment un travail graphique surprenant et une colorisation travaillé qui colle parfaitement avec l’univers que le scénariste à imaginer. Les couleurs sont chaudes pour montrer le feu et l’apocalypse. Et le rouge pour montrer la terreur. J’ai vraiment beaucoup aimé le graphisme et c’est surement ce qui me fera lire le second opus.

EN bref,

La suite apocalystique possède un scénario et des personnages sympathiques mais qui comporte de nombreuses faiblesses. Elle introduit le monde et les personnages mais reste en surface. Le gros point de cette BD reste le graphisme et la colorisation. Je lirais le prochain opus que je viens d’emprunter à la bibliothèque. 

13/20
Umbrella Academy Tome1: La suite Apocalyptique.

9 commentaires sur “Umbrella Academy Tome1: La suite Apocalyptique.

  1. @ Milly Jess: Ce n'est pas la BD de l'année que j'ai lu. Mais j'ai aimé.

    @ Bouchon: Je pense qu'il faut se faire son propre avis. ^^ Peut être que ces points ne te dérangeront pas.

    @Arca: Comme je l'ai dis à Bouchon, il faut tester j'ai soulever quelques points négatifs pour faire une chronique complète mais j'ai également lu rapidement cette BD et elle est remplis d'originalité.

    Merci pour vos commentaires Milly Jess,Bouchon des bois et Arcaalea. 🙂

  2. Elle semble originale! Après, pour les BD je suis plus critique en ce qui concerne le style graphique, mais ta critique m'a convaincu pour y jeter un œil^^

    1. @ Littlechesirelili: Moi, j'ai trouvé cela original. Après le graphisme tire plutôt du comics, qu'autre chose. Mais si tu aimes ce style de dessin, tu ne peux que aimer.

      Merci pour ton commentaire!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :